Contre mes seuls ennemis

L'ouvrage:
Basile-Archimède est chercheur. Il travaille sur des plantes. Il est amoureux transi de Jacinthe, l'une de ses collègues qui travaille sur des virus.
Un jour, sans le vouloir, il découvre une espèce de mousse blanche suintant du béton. Il la fait analyser par un collègue.

Critique:
Ce roman est assez particulier. Il peut ne pas plaire à tous. Moi-même, j'ai un sentiment mitigé.

D'abord, l'auteur prend le temps de planter le décor. Le héros parle beaucoup de lui-même, de son travail, de ses pensées, de ses collègues, du centre... Cela permet de découvrir le personnage et son univers. D'ailleurs, j'ai trouvé sympathique d'entrer dans la tête de Basile. C'était agréable de se promener avec lui à travers le centre, et de découvrir ses collègues. Mais je pense que pour certains lecteurs, ce serait beaucoup trop lent.
Par ailleurs, le narrateur m'a fait rire: il a ses petites manies, il aime et respecte toute forme de vie, il a une façon bien à lui d'entreprendre ses recherches. Tout cela fait qu'on l'imagine très bien. l'auteur a su faire un personnage auquel on s'identifie, et auquel on croit.
Après que Basile a découvert la mousse blanche, l'intrigue est toujours aussi lente, mais cela ne m'a pas dérangée, car l'ambiance annoncée par le début est toujours là.

Certaines scènes m'ont amusée, notamment celles où Mélanie agit. On la voit peu, mais entre ce que Basile en pense et ce qu'elle fait, ce sont des moments de détente.
Je ne sais pas trop ce que le narrateur trouve à Jacinthe qui est plutôt quelconque. Sûrement qu'il obéit à la loi du «je suis glaciale, alors je t'attire».

Quant à la fin, elle est intéressante. Elle montre d'abord que les personnages ont su dépasser leur peur. Et puis, elle laisse entrevoir l'espoir d'une communication avec un autre organisme.
Là encore, je pense qu'elle peut déplaire à certains qui la trouveront peut-être trop plate. Pourtant, elle va bien au reste du roman.

Éditeur: Stock.
La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Jacques Zurlinden pour la Bibliothèque Sonore Romande.

Acheter « Contre mes seuls ennemis » sur Amazon