Mister Splitfoot

L'ouvrage:
Ruth est orpheline. Elle a été recueillie par la secte «Love of Christ!» du père Arthur, tout comme d'autres orphelins.

Cora mène une vie assez morne et en est consciente. Elle a une liaison avec un homme marié. Un jour, elle se découvre enceinte. Peu de temps après, un étrange événement se produit dans sa vie.

Critique:
Ce roman m'a un peu déroutée, mais m'a globalement plu. Les deux premiers chapitres présentent les vies de Ruth et Cora. Ce sont sûrement mes chapitres préférés, car je les ai trouvés très drôles. Samantha Hunt décrit la vie de la secte, disant des choses graves sous un angle humoristique. C'est pareil concernant Cora. Elle assortit les événements de sa petite vie terne de remarques amusantes sur elle-même, ses collègues, son amant... Je pensais donc que tout le roman serait ainsi. Or, si certaines choses restent dans cet esprit, il m'a semblé que le récit était moins dynamique, voire s'enlisait parfois. Les passages où Nat et Ruth parlent aux morts m'ont paru très longs. La première fois, cela passe, ensuite, c'est lassant parce que répétitif. En outre, j'ai trouvé Ruth très naïve concernant ce sujet. Ce que Nat finit par lui révéler, le lecteur l'a deviné depuis très longtemps...

L'événement qui arrive dans la vie de Cora sera un tournant. Il paraît déstabilisant au départ (aussi bien pour le lecteur que pour Cora), mais il la forcera à accomplir certaines choses, à sortir de sa vie insipide. C'est un moyen pour elle de se rendre compte qu'elle vaut la peine, qu'elle peut bien faire, même si elle est timorée et rabaissée par certaines personnes de son entourage.
Le personnage de Ruth est également intéressant. Elle est naïve sur certains points, et on a l'impression qu'elle ne pourra jamais sortir d'une ligne tracée dès le départ. Elle s'en tire assez bien, compte tenu des circonstances, et elle est sympathique au lecteur.

Apparemment, ce livre est classé à «horreur». Il ne m'a pas vraiment fait peur. Il y a bien une scène où Cora est terrifiée devant une étrange manifestation du surnaturel, mais cela ne m'a pas trop effrayée. Je pense que ce roman est surtout l'analyse de deux héroïnes. Les moments gothiques et surnaturels mettent une certaine ambiance, mais en arrière-plan, à mon avis.

La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Cassandra Campbell (lorsque le narrateur omniscient raconte l'histoire de Ruth) et Emily Woo Zeller (lorsque Cora est la narratrice) pour les éditions Blackstone audio