Toutes réflexions faites

L'ouvrage:
Ce livre se compose d'un portrait de l'auteur par lui-même, puis de toute une série de réflexions qu'il fit.

Critique:
Je ferai le reproche que je fais généralement à ce genre de livres: il est trop court. Il est tellement plaisant de déguster ces petites phrases, et de savourer tout le génie de Sacha Guitry. Il y en a pour tous les goûts. L'auteur aborde tour à tour des sujets aussi variés que la littérature, les amis, la bêtise, etc. Le lecteur se délectera de toute une palettes de réflexions jouant sur tous les registres: drôles, piquantes, féroces, humbles, absurdes, tendres, graves, admiratives, ironiques, méditatives... La plupart de ces phrases sont pleines de bon sens.
L'auteur n'oublie pas les jeux de mots, comme celui de la pendule qui, à l'heure du dîner, lui dit: «Dîne donc, dîne donc.»

Il n'est pas facile de faire rire, principalement parce qu'il y a des tas de degrés d'humour, et que personne n'a la même sensibilité. L'humour est ce sur quoi on s'accordera le moins volontiers. Malgré cela, je pense que ce recueil conviendra à la plupart, car il y a toutes les formes d'humour. Personnellement, j'ai trouvé certaines phrases plus percutantes que d'autres, peut-être certains en préfèreront d'autres. Mais comme il y en a pour tous les goûts, beaucoup de lecteur trouveront de quoi rire.

Ma chronique étant très courte, et mon but étant de vous appâter, voici quelques citations qui ne sont qu'un faible échantillon de ce qu'on trouve dans ce livre.
«Je suis si fatigué que je bâille en dormant.»
«Cinq hommes armés qui m'ont conduit à la mairie. Un instant, j'ai pensé qu'on allait me marier de force.»
«Le théâtre est né de l'église. Elle ne le lui pardonnera jamais. Jalousie de métier.»
«J'ai appris à aimer certains hommes par le mal que j'en ai entendu dire par d'autres hommes que je n'aimais pas.»
«Je n'aime pas qu'on me téléphone. Et je donne d'interminables coups de téléphone, pour que, pendant ce temps-là, personne ne puisse me téléphoner.»
«J'ai pris mon rhume en grippe.»
«Cet homme qui, depuis deux ans, disait pis que pendre de moi, est mort hier soir. Je n'en demandais pas tant. Et d'autre part, je veux espérer qu'ils ne vont pas tous chercher à s'en tirer de cette façon-là.»
«Vous me jugez sur mes réponses? Si vous croyez que je ne vous juge pas sur vos questions...»

Éditeur: l'Élan.
La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Henri Duboule pour la Bibliothèque Sonore Romande.

Acheter « Toutes réflexions faites » sur Amazon