Témoin hostile

L'ouvrage:
Hannah Sheraton, seize ans, est accusée du meurtre du juge Fritz Rayburn, le père de son beau-père. Elle l'aurait assommé avant de mettre le feu à la pièce où il se trouvait. Sa mère, Linda, demande à son ancienne amie d'université, Josie Baylor-Bates, avocate, de défendre l'adolescente. Ce n'est pas le genre d'affaires dont s'occupe Josie habituellement, mais elle accepte.

Critique:
Rebecca Forster aborde des thèmes qu'on pourrait dire classiques, car on les retrouve souvent. Cependant, je ne me suis pas ennuyée une seconde. D'abord parce que ces thèmes se retrouvent souvent, mais sont terriblement réels et crédibles. Ensuite, même si je pensais que la culpabilité d'Hannah serait sérieusement remise en question, je ne me doutais pas de la manière dont tourneraient les choses.

J'ai très vite deviné quel personnage était la cause de tout. Là encore, je sais que ce genre de choses existent, mais lire la rouerie, la fourberie de ce personnage, et voir qu'il ne se remet pas une seconde en question m'a touchée. L'auteur a su décrire ce personnage et son caractère.
En outre, la manière dont les événements s'enchaînent fait qu'il n'y a aucun temps mort. Connaître (plus ou moins) le dénouement ne dérange en rien, car il est très intéressant de voir évoluer ces personnages en proie à de fortes émotions et ayant de puissantes motivations. La tension est souvent au rendez-vous soit que le lecteur se trouve face à une révélation soit que Josie interroge un témoin... hostile.

Même si Josie est parfois agaçante, j'ai aimé qu'elle s'attache à l'affaire de manière humaine, avec ses tripes, et qu'elle en devienne acariâtre et emportée. Cette affaire remue des choses en elle, et bien sûr, elle ne pourra s'empêcher de penser à son passé. Elle pensera bien sûr à sa mère, mais aussi à une affaire où, au final, elle échoua, échec qu'elle refuse de reproduire ici. Mais n'est-on pas tous ainsi? Il vaut mieux, je pense, que Josie n'ait pas pris cela de manière froide, comme une machine. D'une manière générale, Rebecca Forster accorde une grande importance à la psychologie des personnages. C'est ce qui fait que son roman reste passionnant, malgré une intrigue classique. Elle prend même le temps de nous montrer le procureur dans sa vie de tous les jours. Cela le montre autrement que comme celui qui veut à tout prix la peau d'Hannah sans vouloir tenir compte du fait qu'elle est peut-être innocente.
Ce qu'on voit de la psychologie d'Hannah est également terriblement réaliste. Chaque personnage est criant de vérité, qu'ils soient détestables ou complexes.

Ce livre est le premier tome d'une série dont Josie est le personnage principal. J'ai hâte de lire les autres tomes, d'abord pour connaître l'évolution de l'avocate et de ceux qui gravitent autour d'elle, mais aussi parce que ce roman sonne juste, et que je suis impatiente d'être à nouveau emportée dans une affaire écrite par Rebecca Forster.

La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par mon mari.
Ce livre m'a été offert par MA éditions par l'intermédiaire de l'agence de communication Gilles Paris.*

Acheter « Témoin hostile » sur Amazon