Camarades de classe

L'ouvrage:
Ce matin-là, avant de regarder ses e-mails, Dominique jette un oeil sur ceux de son mari, François. Elle tombe sur un message de Denis, un ancien camarade de classe qui souhaite avoir des nouvelles de François, et lui demande s'il veut être le parrain de sa fille. Il finit en expliquant que l'un des anciens de leur classe a créé un forum pour tous les anciens de la classe, et lui donne l'adresse.
Dominique décide de s'inscrire sous le nom de François. Par ailleurs, elle créé une adresse e-mail, et la donne à Denis (toujours au nom de François), alléguant que l'autre est lue par sa secrétaire.

Critique:
Voilà un petit livre qui explore certains côtés de l'âme humaine de manière assez intelligente. Il est toujours fascinant de découvrir différents points de vue au sujet des mêmes événements. C'est l'une des raisons pour lesquelles ce livre est intéressant. D'autre part, outre les joutes verbales révélant des incidents mal digérés, des jalousies, on trouve d'autres moments de vie, qui semblent bien plus importants que les mesquineries que se reprochent certains sur le forum. Le lecteur n'est pas impliqué: il pensera donc que ce qui est arrivé à Frédéric et à Philippe est bien plus grave que les attaques, notamment entre Georges, Christian, et Roland. Quelqu'un d'impliqué dans ces batailles aura du mal à relativiser. Là aussi, c'est une question de point de vue. Cela donne à réfléchir.

L'auteur pose aussi la question de l'incursion dans la vie privée de l'autre. Pourquoi Dominique détourne-t-elle les mails de son mari à ce sujet, alors que le couple est solide? Elle se l'explique mal, et étrangement, le lecteur lui pardonne. Cela pose encore la question du bien et du mal. Ce qu'elle fait est mal, et pourtant...

Par ailleurs, le couple est en train de traverser une crise. C'est surtout grâce à cette crise que le lecteur prend la mesure de leur amour réciproque. Dominique essaie d'aider son mari en le forçant à se changer les idées, et il la suit pour lui faire plaisir.
De plus, nous apprenons que le couple a traversé une autre crise (surtout Dominique), des années plus tôt, et que c'est la force de leur amour qui les a aidés. C'est à la fin du livre que le lecteur découvrira à quel point François et Dominique sont des gens bien, car chacun pousse l'autre à être lui-même.
Et puis, c'est toujours apaisant et plaisant de lire une histoire où un couple uni depuis longtemps est si amoureux, ne se laisse pas défaire par le temps.

L'auteur s'arrange quand même pour nous réserver deux surprises. J'en avais deviné une (je pense que certains s'en douteront), mais je n'avais aucune idée quant à l'autre. J'imaginais tout autre chose, et je pense que beaucoup se feront surprendre.

Remarque annexe:
En général, quand les personnages d'un livre mangent et décrivent leur menu, je salive. Ici, Dominique décrit le pique-nique qu'elle prépare lorsque François et elle vont au cinéma en plein air... J'ai trouvé les préparations écoeurantes. Tant mieux, cela m'a empêchée de grignoter. ;-)

Éditeur: Gallimard.
La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Daniel Damsin pour la Ligue Braille.
J'aime bien ce lecteur dont la lecture est fluide, et l'intonation toujours juste. Je relirai avec plaisir des ouvrages enregistrés par lui.

Acheter « Camarades de classe » sur Amazon