Le sourire de Lisa L'auteur:
Le livre étant sous-titré "Une enquête de Marie Machiavelli", je suppose que cette détective est une héroïne récurrente d'Anne Cunéo. C'est le premier livre d'elle que je lis.

L'ouvrage:
A neuf ans, Yves Boisselier a été accusé du meurtre de sa cousine, Lisa May. Il a toujours nié les faits. On a fini par le libérer, arguant qu'il l'avait sûrement tuée alors qu'il était en état de choc, et que de ce fait, il avait tout oublié du meurtre.

Vingt ans plus tard, Yves tombe amoureux de Jacqueline, sa cousine. Leur bonheur pourrait être parfait, mais il refuse de l'épouser tant que leur famille le croira coupable du meurtre de Lisa.
Marie Machiavelli réouvre le dossier.

Critique:
A mon avis, l'enquête policière passe un peu au second plan. Elle est un peu lente à démarrer. Qui plus est. Les habitués des ficelles policières trouveront qui est l'assassin bien avant Marie Machiavelli. Quant à l'autre coupable, (le vrai coupable), ils s'en douteront également bien avant la détective.

Cependant, Anne Cunéo veut faire passer un message bien plus important que cette enquête, message sur lequel il faut s'attarder: la violence familiale, les gens autour qui voient mais refusent de voir, ou qui ne voient carrément pas que la personne crie au secours. En outre, même si tout est élucidé, la fin laisse un goût amer, car le vrai coupable ne sera jamais vraiment châtié. Le lecteur est tout à fait d'accord avec Marie Machiavelli lorsqu'elle pique une crise de rage, crise qui lui vaudra de se faire traiter d'hystérique à demi-mots...

Dans la postface, Anne Cunéo nous apprend que cette histoire est tirée de faits réels, ce qui la rend encore plus actuelle...

Éditeur: Bernard Campiche.
La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Irène Verrey pour la Bibliothèque Braille Romande.

Acheter « Le sourire de Lisa » sur Amazon