Confusion

L'ouvrage:
Grace Carlyle a dix-sept ans. Voilà quatre jours qu'un mystérieux inconnu prénommé Ethan l'a enlevée. Elle est dans une chambre blanche. Elle n'est pas attachée, mais la pièce est fermée. Ethan ne se montre pas violent, il ne lui fait subir aucune perversion, et elle mange à sa faim. Désespérée par ce confinement, mais voulant faire quelque chose, elle décide d'écrire ce qui lui vient à l'esprit. Elle déroule peu à peu le fil de sa vie. L'exercice ne déplaît pas à son ravisseur.

Critique:
Voilà un livre banal en apparence: une adolescente raconte sa vie, ses amis, ses amours, l'impossibilité de sa mère à en être une. Pourtant, sous la plume de Cat Clarke, rien n'est mièvre, rien ne semble rebattu.

Au long du roman, mes sentiments ont évolué quant à Grace. Je l'ai comprise, tout en étant régulièrement exaspérée par elle, par de petites choses qu'elle faisait ou disait. Son côté un peu superficiel aussi m'a parfois agacée. Pourtant, c'est une adolescente qui se cherche, qui vit à côté de sa mère sans que leurs chemins ne puissent se croiser... Même si elle semble parfois se complaire dans les pleurnicheries, qui ne le ferait pas à sa place? J'ai fini par l'apprécier, surtout parce qu'elle trouve la force d'évoluer...

Je ne parlerai pas trop des autres personnages pour ne pas trop en dévoiler, mais eux aussi sont plus complexes qu'il n'y paraît au départ, malgré la banalité de leur situation.
J'ai également aimé découvrir la complexité de l'amitié entre Grace et Sal. Cette amitié est-elle indestructible? Les deux jeunes filles ne la gèrent pas de la même manière, étant donné leurs personnalités très différentes.
J'ai aussi apprécié Sophie qui porte bien son prénom puisqu'elle semble ici faire figure de sage. Elle est très discrète et peu présente, mais semble toujours savoir dire et faire ce qu'il faut.

D'un côté, je trouve dommage que l'auteur révèle depuis le début l'intention qu'avait Grace le soir où elle a été enlevée. En effet, au long du roman, je me suis dit que puisqu'il y avait cette intention, certaines choses se termineraient obligatoirement d'une certaine manière. Si cette intention avait été tue, je n'aurais pas eu cette certitude quant à ce qui se passa avant.
D'un autre côté, savoir cela aide le lecteur à assembler les pièces du puzzle, outre les infimes indices dispersés par Grace. Et il est important que le lecteur devine une chose assez vite (cela a été mon cas). Cela ne gâche absolument pas la lecture, mais aide plutôt à mieux comprendre Grace et son évolution au long de son introspection.
Quant à l'autre «mystère», je l'avais également rapidement élucidé, excepté que j'avais commis une petite erreur: l'auteur a donc su me surprendre. Là encore, cette trouvaille n'a pas gâché ma lecture, car mon savoir faisais que j'interprétais comme il le fallait les gestes en apparence anodins ou inexpliqués de certains personnages. J'ai donc pu mieux cerner leur psychologie que si j'avais tout découvert à la fin. Je pense donc que Cat Clarke tient à ce que le lecteur sache ce que j'ai deviné afin d'appréhender intrigue et personnages comme il le faut.

Malgré tout, certains mystères resteront entiers. Ce n'est pas pour me déplaire. Moi qui veux toujours trouver une explication à tout, je n'ai pas été gênée qu'un fait reste totalement inexplicable. J'aurais préféré le comprendre, mais l'ouvrage aurait peut-être perdu de son réalisme.

Afficher Attention, je dévoile une partie de l'intrigue.Masquer Attention, je dévoile une partie de l'intrigue.

J'aime beaucoup la façon dont l'auteur symbolise l'évolution de Grace. Elle se retrouve face à son double. C'est lui qui va porter toutes ses frustrations, toute sa colère. Mais c'est aussi lui qui va l'exhorter à les affronter. Sa conscience prend la forme d'une espèce de double masculin qui la pousse et l'accompagne. Grace se bat contre elle-même, et finit par vaincre celle qui ne veut rien affronter, celle qui se mutile, celle qui baisse les bras, représentée par le garçon qu'elle ne fut jamais.

Un livre qui se lit d'une traite, qui pose des questions intéressantes, une bonne analyse des personnages, une intrigue cohérente et captivante.

La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par mon mari.
Ce livre m'a été offert par les éditions Robert Laffont dans le cadre de l'opération Masse-critique, organisée par Babelio.

Acheter « Confusion » sur Amazon