En attendant la vague

L'ouvrage:
Roberto, quarante-sept ans, est carabinier. Pour l'instant, il est en congé. Il suit une thérapie.

Giacomo, onze ans, fait d'étranges rêves où un chien lui «parle», et où la fille pour qui il a le béguin l'embrasse.

Critique:
Ce roman pourra paraître banal. En tout cas, il fait partie de ces livres auxquels je me suis tout de suite attachée. Il sonne vrai, malgré le brin d'imaginaire qui y entre. D'ailleurs, quand on y réfléchit, pourquoi pas? Parfois, en rêve, on peut voir des choses auxquelles on n'aurait pas pensées sinon.

Les personnages ont une histoire simple dont on comprendra très vite pourquoi elle a tourné au cauchemar, surtout pour Roberto. En peu de pages, Gianrico Carofiglio parvient à dépeindre des personnages à la psychologie compréhensible, et auxquels on s'identifiera.

La structure est pertinente: elle alterne les chapitres où un narrateur omniscient parle du point de vue de Roberto et ceux où Giacomo s'exprime. On devine très vite quel est le lien entre Giacomo et l'un des personnages, mais je pense que c'est voulu. De toute façon, cela ne gâche pas la lecture.
On apprend le passé de Roberto par petites touches, au long du roman. Cette construction me gêne souvent, mais ici, elle est pertinente. En outre, cela donne au lecteur le temps de spéculer quant à ce qui a pu arriver. Là encore, cela paraîtra banal, mais dans le bon sens du terme. Roberto est un être humain avec des préoccupations humaines. Il lui est arrivé des choses auxquelles on aurait pu penser, une fois qu'on a appris un certain fait.

Enfin, ce livre montre le parcours de gens qui tentent de s'en sortir après avoir vécu des événements éprouvants. J'ai bien aimé la «transformation» de Roberto. Il voit à nouveau ce qui l'entoure, commence à s'intéresser à des choses qui lui paraissaient n'être pas pour lui, avant. Malgré les épreuves de la vie, la lueur d'un vieux rêve danse dans sa tête...
Après ce qui lui est arrivé, Roberto pourrait sembler prompt à reprendre le dessus. Je ne me prononcerai pas, car je ne peux pas dire ce que je ressentirais dans cette situation.

Quant à Giacomo, il devra apprendre à faire des sacrifices pour avancer, mais la vie lui apportera un ami inattendu.
J'ai peu parlé d'Emma parce que si son vécu est traumatisant, il me semble plus aisé à surmonter que celui de Roberto.

Éditeur: Seuil.
La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Hervé Detrey pour la Bibliothèque Sonore Romande.
Je suis toujours heureuse de retrouver la lecture fluide, naturelle, vivante (ce qui ne veut pas dire qu'il cabotine) d'Hervé Detrey. Je pense que le fait que ce livre soit enregistré par lui a contribué à me le faire apprécier. Ici, on peut dire que le roman et le lecteur vont bien ensemble.

Acheter « En attendant la vague » sur Amazon