Siamoises

L'ouvrage
Après la mort de leur père, deux soeurs, Marie et Sophie, se rapprochent. Bientôt, elles ne pourront vivre l'une sans l'autre.

Critique:
Ce livre m'a globalement déçue. D'abord, je ne m'attendais pas à quelque chose de ce genre. J'imaginais un livre décrivant une relation fusionnelle, mais ancrée dans la réalité, dans le quotidien. On passe trop d'un état de chose à l'autre. Entre scènes imaginées, scènes réelles, ellipses, voyages (vrais ou oniriques), dires des uns et des autres, c'est un peu fouillis. Cette impression est renforcée par le fait que les chapitres sont comme de petits tableaux à l'aspect décousu... Bien sûr, le lecteur finit par savoir à quoi s'en tenir, mais certaines questions restent. De plus, je pense que cette construction est voulue, car elle est à l'image du désordre qu'est la vie de nos héroïnes. Je comprends donc pourquoi c'est ainsi, mais cela m'a gênée.

J'ai également été gênée par le style: parfois dépouillé, mais souvent grandiloquent, se voulant poétique, l'étant trop pour moi. D'autre part, le style ne change pas alors que les deux héroïnes évoluent. Au début, elles sont enfants, puis elles sont adultes. Étant donné qu'elles sont les narratrices, au début, on pourrait s'attendre à trouver un style enfantin. On le trouve peut-être un peu chez Marie, mais la différence de style entre l'enfance et l'état adulte ne me paraît pas flagrante.
En outre, le livre est court, et il y a pourtant des moments où je me suis ennuyée. J'avais l'impression que les auteurs remplissaient des pages pour ne pas expliciter les choses trop vite...

Enfin, pour moi, le défaut majeur est ce que le lecteur finit par savoir. D'abord, j'ai pensé à cette éventualité avant d'arriver à la moitié du roman. Ensuite, je n'aime pas du tout cette ficelle que j'ai trouvée dans d'autres livres, notamment dans un roman où elle m'a semblé bien mieux employée. Je trouve cette ficelle trop facile. Bien sûr, ici, le livre est bien pensé, les incohérences qu'on croit déceler sont gommées et expliquées par ce qu'on apprend. Les auteurs sont parvenus à sortir du brouillard dans lequel ils plongent héroïnes et lecteurs. Mais rien à faire: cette ficelle m'agace de plus en plus.

J'ai compris pourquoi la toute fin était ainsi. J'ai trouvé qu'elle allait au roman et aux personnages. Elle est préparée très tôt. Une autre fin n'aurait pas convenu.
La psychologie des personnages est bien analysée. Après avoir tout démêlé et tout reconstitué, j'ai trouvé la psychologie des héroïnes très bien exposée. Elles inspireront divers sentiments au lecteur dont le plus fort sera sûrement la compassion.
La réaction de Marie face aux filles de Malika, puis ce qui leur arrive ensuite, tout cela donne à réfléchir quant à la perception de chacun.

La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par mon mari.
Ce livre m'a été offert par les éditions Naïve dans le cadre de l'opération Masse-critique, organisée par Babelio.

Acheter « Siamoises » sur Amazon