Touche pas à mon système

L'ouvrage:
Graham Marshall est marié à Mary-Lee depuis quinze ans. Ils ont deux enfants. Le couple n'est pas vraiment fortuné. Mais Graham espère bien obtenir une promotion. Or, un autre est nommé chef du personnel à sa place. Graham se sent floué. De rage, il tue un clochard. C'est après ce meurtre qu'il se dit que ce n'est pas si difficile. Peut-être pourrait-il se débarrasser facilement de ceux qui le gênent...

Critique:
C'est un roman policier classique. L'auteur parvient à le démarquer par plusieurs procédés. D'abord, Simon Brett use d'une plume alerte. Il décrit son héros de telle sorte que le lecteur ne pourra que rire de ce raté. Il garde cette causticité dans la planification de certains meurtres. Il y a, par exemple, une scène cocasse où Graham agite une bouteille pleine de cherry auquel il a mélangé du désherbant en chantant et en riant.
Ensuite, la fin est une réussite. Un peu avant, je me suis demandé comment l'auteur ferait pour qu'elle soit acceptable. En effet, son récit use de ficelles classiques, j'avais peur que la fin soit banale. Elle est bonne. Après en avoir pris connaissance, le lecteur se remémorera la manière dont elle est préparée dans le roman, ce qui fait qu'elle n'est pas incongrue. Certes, je l'avais devinée un peu avant qu'elle ne se dessine, mais je l'ai appréciée, parce qu'elle n'est pas incohérente, ce qui n'était pas forcément aisé.

Le roman est tout de même inégal. Si la fin est cohérente, il y a des choses assez grosses, notamment concernant l'avant-dernier meurtre. Par ailleurs, une fois la découverte de la personnalité de Graham passée, les choses s'essoufflent quelque peu. l'auteur perd de sa verve, faisant, du même coup, perdre de son originalité à son livre qui devient uniquement une série de meurtres suivis d'enquêtes.

Les personnages finissent par s'émousser. Au départ, Graham fait rire tant il est pathétique. Sa femme et sa belle-mère (Liliane) aussi. Mais au bout d'un moment, Graham acquiert de l'assurance, devient suffisant, et profondément exaspérant. Quant à Liliane, ses jérémiades finissent par être lassantes.

Un livre sympathique mais inégal. À lire pour se détendre et ne pas trop réfléchir.

Éditeur: Librairie des Champs-Élysées.
La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Arlette Bratschi pour la Bibliothèque Braille Romande.

Acheter « Touche pas à mon système » sur Amazon