La rage au coeur

L'ouvrage:
Dans ce témoignage, Ingrid Betancourt évoque sa vie, sa carrière politique. Elle explique son attachement pour la Colombie, et pourquoi elle tente de débarrasser le pays de la corruption.

Critique:
Ce livre a, je pense, pour but principal de nous faire découvrir la personne d'Ingrid Betancourt, de nous faire bien comprendre ses motivations, ses choix, ses convictions. Le titre est bien choisi, car la jeune femme se bat. Son combat paraît vain: on dirait qu'elle tente de vider l'océan à la petite cuillère. Et pourtant, elle continue, elle s'accroche et lutte. Sa pugnacité, sa probité, et son abnégation sont exemplaires et admirables. On ne peut que s'incliner devant cette femme exceptionnelle, qui, semble-t-il, ne baisse jamais les bras.
Ses parents et Juan-Carlos (son compagnon qui deviendra son mari), jouent un grand rôle dans ce combat: ils l'aident, la conseillent, lui redonne le courage d'avancer quand elle se sent submergée. Elle puise une grande partie de sa force dans l'amour qui l'unit à eux, et également à ses enfants.
Lorsqu'elle se présente au poste de députée, en 1994, sa campagne choque, et de ce fait, ne laisse personne indifférent.

Ce livre est à lire, d'abord parce que des personnes comme Ingrid Betancourt redonne confiance en l'homme. Peut-être entraînera-t-elle d'autres personnes dans son sillage...

Je n'en dirai pas plus, car ce livre et le caractère de son auteur sont à découvrir, et moins le lecteur en sait, meilleure sera la découverte.
Je n'évoquerai pas ce qui arriva par la suite à Ingrid Betancourt. J'espère seulement qu'elle n'est pas brisée, et parviendra à oublier l'enfer de la captivité et de ses conditions.

La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Valérie Charpinet pour les éditions Livrior.
Valérie Charpinet est une excellente comédienne, à la voix douce et agréable. Son intonation est toujours juste, et sans surjouer, elle rend avec finesse et subtilité le texte d'Ingrid Betancourt.
Je mettrai juste un petit bémol à mes éloges: en espagnol, le prénom Miguel ne se prononce en aucun cas Migouel, mais bien comme il se prononce en français: Miguel. Cette critique pinailleuse ne s'adresse pas seulement à la lectrice de cet ouvrage, elle est un prétexte pour râler après tous ceux qui croient bien prononcer ce prénom en prononçant Migouel, et qui se fourvoient. Certains sont même fiers de cette prononciation erronnée, et se targuent de le prononcer à l'espagnole. Eh bien, ils ont tort!

Acheter « La rage au coeur » sur Amazon

Acheter « La rage au coeur » en audio sur Amazon