Avant et après la chute

L'ouvrage:
Natacha Barrett et Michael Faulk se rencontrent alors que chacun est à un tournant de sa vie. Ils font vite des projets. C'est alors que Natacha part retrouver (pour un bref séjour) son amie Constance en Jamaïque...

Critique:
Ce livre m'a beaucoup plu. Il commence presque de manière anodine. On rencontre ce couple qui se découvre. Chacun exprime ses failles, on les comprend, on s'identifie à eux. À ce moment, je me suis demandé où irait l'auteur, mais je ne ressentais aucune impatience. J'aimais découvrir la vie des personnages.

Le séjour à la Jamaïque est un tournant, une épreuve. C'est à cette occasion que la petite histoire se fondra dans la grande. L'héroïne utilisera d'ailleurs l'événement historique qui bouleversa le monde pour expliquer sa façon d'être après son retour. C'est alors que, paradoxalement, c'est l'histoire de Natacha qui devient la plus importante aux yeux du lecteur. La jeune femme s'enfonce dans le malentendu et le non-dit. Ils deviennent ses sables mouvants, ils creusent progressivement un abîme entre son entourage et elle. Elle inspirera à la fois compassion et agacement. Pourquoi ne parle-t-elle pas? Certes, c'est ce qu'on attendrait. Cependant, plus rien n'est normal, plus rien n'est attendu dans sa vie. Son attitude peut paraître incompréhensible, car ce comportement érode la jeune femme. Cependant, parler lui est impossible. En outre, malgré ce qu'elle tente de se faire croire, elle est lucide quant à son comportement passé et présent. Certains diront peut-être (comme elle le fait, à un moment) qu'elle a sa part de responsabilité. Je dirais qu'elle a un peu joué avec le feu, mais que si elle avait eu quelqu'un de normal en face, le reste ne serait pas arrivé.

Richard Bausch montre les effets du mutisme de Natacha sur son entourage. Michael et Constance sont sûrement les plus touchés. Ils voudraient l'aider, mais ne la comprennent pas. Ils croient posséder la vérité, mais Constance n'a qu'une pièce du puzzle, et Michael bâtit ses spéculations sur ses peurs et sa frustration. Le plus ironique est que ce que chacun croit (surtout ce qu'imagine Constance) pourrait être plausible pour qui ne sait pas.
L'impossibilité de communiquer de Natacha a donc des conséquences dévastatrices, et c'est ces conséquences que l'auteur étudie méticuleusement.

La fin est appropriée. L'auteur ne pouvait pas s'avancer davantage à ce stade. Il nous laisse imaginer certaines choses tout en nous orientant à peine vers la direction que Natacha et Michael souhaiteraient prendre. Y parviendront-ils?

Éditeur: Gallimard.
La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Delphine Chartier pour l'association Valentin Haüy.

Acheter « Avant et après la chute » sur Amazon