E-love, amours et compagnie

L'ouvrage:
Après un divorce difficile, la narratrice décide de s'inscrire sur un site de rencontres. Elle souhaite une relation durable. Elle va découvrir un monde parallèle.

Critique:
La première qualité de ce livre, c'est qu'à mon avis, la narratrice analyse parfaitement les comportement des personnes qui s'adonnent aux sites de rencontres. Sans assommer le lecteur de théories ronflantes, elle fait part de ses expériences, puis explique ce qu'elle en retire. Sans être passée par là, je connais certaines choses, et tout ce qu'a expliqué la narratrice ne m'a pas étonnée. Certains comportements m'ont un peu effrayée et écoeurée, mais pas surprise. En effet, on dirait que pas mal de personnes aux goûts bizarres traînent sur ce genre de sites...

Ce livre a un petit parfum d'interdit. J'ai apprécié de découvrir les aventures de la narratrice sans connaître ses désillusions. Non que j'aurais voulu m'inscrire sur un site de rencontres, mais étant sûre que je ne prendrais jamais les risques qu'elle a pris, j'ai lu ses mésaventures avec l'impression de braver mes propres interdits, et d'en ressortir impunie. Cela a quelque chose de grisant. ;-)

Au sujet des risques pris par la narratrice, je m'étonne qu'elle n'ait pas connu de déboires plus dangereux. Elle explique qu'elle tape trop lentement, ce qui ne facilite pas les échanges virtuels, elle donne donc très vite son numéro de téléphone. Elle préfère ne pas faire durer le virtuel, à cause d'une expérience qui a mal tourné, et propose très vite des rencontres. Ces rencontres se font souvent chez elle ou chez l'homme.
Autant de risques qu'il m'aurait été impensable de prendre! (Ceux qui me connaissent savent combien de temps j'ai mis à donner mon téléphone à des amis virtuel, et combien de temps j'ai mis à les rencontrer.)
En outre, je pense qu'il n'est pas bon de se rencontrer tout de suite. Mieux vaut tenter de bien se connaître par des discussions par ordinateurs interposés (visio-conférences pour ceux qui tapent lentement). Si les deux protagonistes ne jouent pas, il sera plus facile de se faire une opinion, et de savoir si une rencontre vaudrait la peine. D'un autre côté, il ne faut pas non plus attendre trop longtemps, sinon, on peut se faire une image totalement magnifiée de l'autre...

Au début, la narratrice prévient son lecteur: les candidats ne lisent pas les annonces. C'est ce que prouveront les rencontres qu'elle fait. Elle précise qu'elle est fumeuse, et est abordée par au moins une personne qui ne supporte pas la fumée! Et ce n'est qu'un détail.

Je comprends pourquoi elle a multiplié les rencontres infructueuses, même alors qu'elle savait que certaines n'aboutiraient pas. Les rencontres par un moyen comme internet, ça a quelque chose de grisant: c'est nouveau, ça semble facile, et c'est addictif. Il est donc compréhensible que malgré ses déconvenues, Dominique Baqué se soit jetée à corps perdu (si j'ose dire) dans cette façon de faire.

Sans être prude, je ne suis pas adepte des trop nombreuses scènes d'amour dans les livres. Ici, elles font partie intégrante du récit. Elles ne sont pas uniquement là pour qu'il y ait du sexe. Elles en disent long sur certaines déviances... ;-) Pour moi, elles ne sont pas tape-à-l'oeil.

Éditeur: Anabet.
La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Béatrice Brauchli pour la Bibliothèque Braille Romande.

Acheter « E-love, amours et compagnie » sur Amazon