L'histoire de Bone

L'ouvrage:
Ruth-Anne a toujours été appelée Bone (Os). Elle grandit, entourée de sa mère, de sa soeur, et de ses tantes. Ses oncles aiment bien la bouteille. La famille de Bone n'est pas très riche, des joies et des drames se succèdent, comme dans toute famille. Mais cette famille reste soudée.
Et puis, la mère de Bone épouse Glenn. Glenn l'aime, et dit qu'il aime Bone et sa soeur. Il désire être leur père.

Critique:
L'auteur nous dépeint très bien la vie intérieure de cette petite fille, sûrement parce que, comme l'indique la quatrième de couverture, le récit est quasi autobiographique. Je ne sais pas quelle est la part de vrai et la part d'invention, mais l'histoire que nous raconte Dorothy Allison ne peut laisser personne indifférent. Elle peut sembler banale: le beau-père instable qui passe ses nerfs sur une enfant, et qui double cela d'un désir malsain; la fillette qui se sent coupable, qui est sûre qu'elle mérite ce qui lui arrive parce que, comme son bourreau ne cesse de le lui répéter, elle est mauvaise. Malheureusement, on rencontre ce genre d'histoires (avec des variantes) très souvent. Ce n'est pas pour cela que le coeur s'émousse.

L'attitude de Glenn envers Bone est le thème central du roman. D'autres choses arrivent (la maladie de la tante Ruth, l'antagonisme entre Bone et sa soeur, etc), mais ces choses finissent par être reléguées au second plan.
Bone évolue au long du livre. Au début, elle a l'attitude que j'ai décrite face à son tortionnaire, mais elle finit par écouter ce qu'on lui dit, et par réfléchir. Elle a la force de se relever, et de se battre.

Ce qui est plus dur à avaler, c'est l'attitude d'Anne, la mère de Bone. On voit souvent des mères qui font semblant de ne pas voir. Ici, c'est plus compliqué que cela. Le lecteur devine très bien ce qui se passe dans la tête d'Anne, surtout que l'une des tantes de Bone tente de le lui expliquer. Cependant, j'ai eu du mal à admettre qu'une mère puisse avoir ce comportement. Je suis peut-être trop sévère...

Je recommande ce roman. Dorothy Allison a su rendre une ambiance, un décor particuliers. De plus, le noyau du roman ne peut laisser personne indifférent.

Éditeur: 10/18.
La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Françoise Dufour pour la Bibliothèque Sonore Romande.

Acheter «L'histoire de Bone» sur Amazon