Marie-Tempête L'ouvrage:
Pierre et Marie Delaunay sont mariés depuis vingt ans. Ils ont deux enfants adolescents: Anaïs et Quentin. Pierre est marin pêcheur. Une nuit, lui et d'autres marins vont secourir un bateau. Cela fait partie du métier, il l'a déjà fait maintes fois. Mais cette nuit-là, Pierre ne rentre pas. La mer l'emporte. On ne retrouvera jamais son corps.
Marie est désespérée, car son mariage était heureux et solide. D'autre part, le bateau de Pierre, la Sonate, n'est pas totalement payé. La famille n'a plus de ressources.

Alors, Marie décide de prendre les choses en main. Elle fera le travail de Pierre. Elle ira pêcher, elle ira secourir les bateaux. Elle sera marin. D'autre part, elle se résout à louer l'une de ses chambres.

Bien sûr, ses décisions seront accueillies assez froidement par ses enfants, ses parents, et les camarades de Pierre. Si les marins sont plutôt contre la venue de Marie parmi eux, l'un s'acharne sur elle avec plus de véhémence, et contrairement aux autres, avec une réelle envie de faire mal. C'est Loïc Labbé...

Critique:
C'est un Boissard comme je les aime: du rire, des larmes, beaucoup d'émotion...
Au début, on imagine que ça va se traîner, que ça va être les hommes misogynes contre la gentille et douce Marie. Heureusement, cet écueil est évité. Bien sûr, au début, les marins rechignent à accepter Marie, et les femmes des marins lui en veulent de ne pas rester à sa place. Mais tout cela finit par se tasser, et Marie connaît d'autres joies, et d'autres peines.

Il y a des moments très forts en émotion, comme lorsqu'Abel a un accident, ou que Jean-Yves fait une déclaration si touchante à l'un des personnages, ou encore quand Marie découvre ce qu'il est advenu de son piano.

Les enfants de Marie se rebellent, et l'affrontent. Mais au fond, ils réclament une place, et de l'amour, surtout Quentin. Bien sûr, on lui en veut pour ce qu'il fait, mais on comprend aussi que c'est un appel à l'aide. Et Marie le comprend un peu tard...
Certains personnages ont l'air dur et insensibles, comme Mamina et Anaïs au début, mais ils faut gratter le vernis.
Quant au père de Marie, je pense qu'il est mon personnage préféré.
Et Loïc est un personnage complexe. Bien sûr, on réprouve ses actes, mais il se débat avec sa conscience, et son mal être. Ce n'est pas juste un "méchant".

Je trouve un peu grosse l'histoire d'amour entre Marie et l'un des personnages. Disons que je trouve qu'elle arrive un peu vite... C'est une critique récurrente, chez moi: dans les livres, les coups de foudre, les histoires d'amour qui arrivent vite me font tiquer. Ici, même si c'est un peu agaçant, ça ne passe pas trop mal dans le livre.

Personnellement, je pense que c'est un bon Boissard, meilleur que "La chaloupe", et presque aussi bien que les "Belle grand-mère". C'est surtout une note d'espoir, car presque tous les personnages ont leurs bons côtés.

Éditeur: Robert Laffont.
La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Irène Verrey pour la Bibliothèque Braille Romande.

Acheter « Marie-tempête » sur Amazon