Ma vie en listes

Note: En version originale, l'héroïne s'appelle Annie. Dans la version française, c'est Anna. Pour moi, le traducteur a dénaturé le livre sans raisons. En effet, pourquoi remplacer Annie par Anna? J'écrirai «Annie» dans ma chronique, afin de rester fidèle à l'autrice.

L'ouvrage:
Annie va entrer en CM2. Sa rentrée se fera dans le petit village de Clover Gap, où son père vient d'obtenir un travail. Annie et Ted (son frère) ne sont pas ravis de quitter Brooklyn, d'autant qu'ils sont persuadés que la cause réelle du déménagement est due à la fillette.

Critique:
Avant de tenter ce roman, je me suis posé des questions. En effet, il est constitué de listes. Cela a commencé par me faire reculer. Puis je me suis dit qu'essayer ne me coûterait rien. Bien m'en a pris: ce livre m'a plu. Les listes sont bien amenées, bien agencées, et elles ne signifient pas qu'il n'y a aucun dialogue. Par exemple, à propos d'un événement, Annie dit: «Trois choses qu'Untel a dites.» Elle dit aussi: «Deux questions que ma mère a posées», et dès qu'elle a listé une question, elle donne la réponse qu'elle y a apporté.

Je me suis rapidement attachée à Annie à laquelle je me suis quelque peu identifiée. Je n'allais pas jusqu'à souhaiter cacher certaines capacités à mes camarades de classe par peur de ne pas être appréciée, mais certaines de ses réactions auraient pu être les miennes. La fillette s'efforce (parfois maladroitement) de vaincre ses peurs et ses hésitations, de ne pas trop prendre ombrage des méchancetés qu'on (Amélia) lui fait... Cependant, elle ne se laisse pas faire. Et puis, elle est gentille. Heureusement, cela ne finit pas par la desservir. Certains diront que tout se termine un peu trop bien, surtout en ce qui concerne ce que j'appellerai la «découverte» d'Annie en juin. Cela ne m'a pas dérangée: cela fait plaisir lorsque les choses finissent bien. De plus, Kristin Mahoney n'oublie pas de disperser de petites pincées d'humour au long du roman.

Outre les aventures scolaires et amicales d'Annie, l'autrice aborde légèrement (mais pertinemment) certains thèmes, comme le racisme, les malentendus et maladresses engendrés par des parents qui ne veulent pas inquiéter leurs enfants... et le fait que personne n'est parfait. ;-)

Pour imiter le style d'Annie:
Trois bonnes raisons de lire ce roman:
1: La plupart des personnages sont attachants.
2: Plusieurs thèmes sont pertinemment abordés.
3: Il est globalement sympathique et réaliste.

La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par mon mari.

Acheter « Ma vie en listes » sur Amazon