L'ouvrage:
Dix-septième siècle. Lors d'une soirée chez une amie, Armand de Canilac croise une femme portant une bague. Cette bague ne peut être que celle de Loup, le frère d'Armand. Or, voilà vingt ans que Loup a été condamné aux galères. Si cette femme porte sa bague, pense Armand, c'est qu'elle l'a croisé. Il décide de l'interroger, car il souhaite retrouver Loup, afin de lui présenter ses excuses, car celui-ci a été arrêté après une dénonciation d'Armand.

Critique:
Ce roman fait partie de ceux dont j'ai commencé par penser qu'il ne me plairait pas, et que j'ai fini par tenter parce qu'il a été enregistré par une lectrice bénévole dont j'apprécie la lecture. Cette fois encore, je n'ai pas été déçue.

Au départ, j'avais peur que le lecteur découvre très rapidement que Loup était le très gentil garçon que son méchant frère avait fait arrêter. C'est cet aspect qui me rebutait. En fait, on découvre plutôt que tout est nuancé. Il n'y a pas un frère plus «méchant» que l'autre, même si j'ai eu du mal à apprécier Loup. Chacun a vécu des choses, fait des choix en fonction de son caractère et de ses inclinations... De plus, ce qui arrive entre ces deux personnages est loin d'être la seule intrigue du roman. Emmanuelle Pirotte tisse sa trame autour d'eux et d'autres, et leur fait vivre des péripéties qui les mettent à l'épreuve.
Parmi les autres personnages, j'ai beaucoup apprécié Valère, le valet d'Armand. Il est droit, sage, c'est une force tranquille.

Il n'y a pas de temps morts. L'autrice mélange le présent et les souvenirs des personnages, tout en alternant les points de vue. Tout cela est très bien fait.

Afin de retrouver la jeune femme, Armand se rend en Nouvelle France. C'est l'occasion pour la romancière d'évoquer des paysages, mais aussi les conséquences de la colonisation. Là encore, elle fait cela très bien, car elle s'attache à aborder plusieurs aspects des choses. S'il y a guerre avec es colons, certaines tribus d'indiens sont en guerre avec d'autres. Et puis les histoires personnelles de certains se mêlent à l'Histoire, et rien n'est figé. Tout comme des tribus acceptent d'intégrer certains blancs, Loup et Armand vont devoir tenter de se comprendre et de s'accepter l'un l'autre. Quant à Brune, elle fait un pari risqué...

Si, à la fin, tout est dit, je ne dirais pas non à une suite. C'est surtout que j'ai l'impression que la Nouvelle France manque à Armand, à la fin. Certes, si c'était réellement le cas, et s'il y avait une suite, cela poserait problème... En outre, j'aimerais bien voir ce que deviennent d'autres personnages. Malgré cela, je sais que l'autrice n'aurait pas matière à une suite. Je le regrette, mais je me console un peu en me disant que dans une éventuelle suite, elle ferait peut-être des choix qui me déplairaient.

Éditeur: le Cherche-Midi.
La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Martine Moinat pour la Bibliothèque Sonore Romande.