Les sentiers de l'oubli

L'ouvrage:
Timber Creek, petit village du Colorado. Mattie Cobb, lieutenant de police, vient d'achever sa formation dans l'unité cynophile de Denver. Elle est déjà très attachée à son équipier, le berger allemand Robo. Pour leur première enquête, ils sont appelés près d'une cabane dans la forêt. La garde forestière a repéré des allées et venues suspectes, et ce jour-là, une grande tache de sang ne fait que renforcer ses craintes. Robo s'élance tout de suite sur une piste. Ils tombent sur un bouvier bernois blessé montant la garde auprès... d'un cadavre.

Critique:
Ce roman m'a beaucoup plu. Je vous conseille de ne pas lire la quatrième de couverture en entier, car elle en dit trop. Heureusement pour moi, je l'ai lue longtemps avant de me lancer dans le roman, ce qui fait que j'en avais oublié une grande partie. C'est en la relisant pour avoir l'orthographe de certains noms propres que je me suis aperçue qu'elle en disait trop.

L'enquête n'est pas forcément pleine de tension de bout en bout, mais l'autrice maîtrise ses effets. Les rebondissements sont à propos. Il y a bien un ou deux faux indices, mais je les ai pardonnés à la romancière, car ils étaient plausibles. De plus, un autre indice aiguille le lecteur vers la solution. J'ai été un peu déçue que l'héroïne ne le décrypte pas rapidement, surtout parce que moi, je l'ai décrypté. Cependant, elle est excusable, car l'explication qu'elle trouve au départ se tient.

Les personnages principaux sont attachants. Mattie fait son travail avec coeur. Quant à sa vie privée, elle n'est pas calme à cause du passé qui la tourmente. À ce sujet, j'imagine que les choses vont avancer dans le tome 2 de la série.
Cole et ses filles sont très sympathiques. J'ai un peu peur qu'à leur propos, la romancière s'essouffle un peu si Cole ne parvient pas à concilier un peu mieux sa vie privée et son travail.
C'est Robo que j'ai trouvé le plus attachant. Il a même réussi à me faire sourire, alors que la situation était très tendue, car il frétillait de joie à l'idée de s'occuper d'un «méchant». J'ai apprécié que la romancière ne montre pas que Mattie et Robo ont une relation absolument parfaite. Ils sont très attachés l'un à l'autre, complices, respectueux l'un de l'autre, mais parfois, Robo tente de dominer certaines situations. J'ai du mal à le croire, car pour moi, les animaux sont parfaits (hahaha) mais je sais que c'est la vérité. Cela m'a rappelé le témoignage de Shreve Stockton racontant son amitié avec un coyote. Celui-ci cherche les limites, et elle ne parvient pas à les lui imposer.

La romancière analyse bien la psychologie de ses personnages, leurs sentiments, leurs émotions.

Je vais me hâter de lire le tome 2. En anglais, il y a d'autres tomes. J'espère qu'ils sortiront en français, et bien sûr, en audio. Si cela n'arrivait pas, je pourrais les lire en anglais, car j'apprécie le jeu de la lectrice, mais j'aimerais bien qu'il y ait une certaine continuité.

Service presse des éditions Audible Studios, dont vous trouverez le catalogue sur le site Audible.
La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Flora Brunier.

Il m'a plu de retrouver cette comédienne dont j'apprécie la voix et le jeu. Ici, elle n'a pas démérité. Elle modifie sa voix (à peine, et non à outrance) pour les rôles masculins, elle joue les sentiments des personnages sans cabotiner.

Acheter « Les sentiers de l'oubli » sur Amazon
Acheter « Les sentiers de l'oubli » en téléchargement audio sur Amazon (Audible.fr)