Les chroniques lunaires, tome 2: Scarlet

Si vous n'avez pas lu le tome 1, ne lisez pas cette chronique.

L'ouvrage:
Michelle Benoit, la grand-mère de Scarlet a disparu depuis deux semaines. Alors que la police ne prend pas les inquiétudes de la jeune fille au sérieux, un homme étrange (un «fighter» prénommé Wolf) propose de l'aider.
Pendant ce temps, Cinder parvient à s'enfuir de prison.

Critique:
Ce deuxième tome m'a autant plu que le premier. Paradoxalement, j'ai eu du mal au tout début, car je souhaitais retrouver Cinder tout de suite, et les premiers chapitres sont consacrés à Scarlet. À partir du moment où je suis entrée dedans, je m'y suis plongée.

Marissa Meyer précipite ses héros dans un enchaînement de péripéties qui semble ne pas pouvoir prendre fin. J'ai beaucoup apprécié cela, car il n'y a pas de temps morts. Là encore, j'ai aimé la façon dont le conte était «adapté». Pour moi, la romancière a su tirer parti de son idée de transposition. Par exemple, j'ai aimé l'idée que les soldats sont ainsi parce qu'ils ont été génétiquement modifiés, entraînés, et manipulés depuis leur enfance. Outre que cela évoque les enfants-soldats manipulés par les hommes, démunis au point qu'ils ne peuvent qu'obéir, cela renvoie à l'idée que si l'image du loup est mauvaise, dans les contes, c'est à cause de l'homme qui a créé et propagé ces idées à travers les contes.
En outre, l'auteur fait cohabiter les deux interprétations du conte transposés: celle qu'on comprend à la première lecture, mais aussi celle dont la première est une métaphore.

À travers l'histoire de quelques personnages (notamment la grand-mère de Scarlet), l'auteur montre à quel point des gens pouvaient se sacrifier, persuadés qu'ils oeuvraient pour le bien d'un pays (en l'occurrence, de la planète Terre et de la Lune). Il est un peu déroutant de penser que si certains n'hésitèrent pas à donner leur vie, ils l'ont fait sans vraiment connaître l'objet qu'ils protégeaient. Comment savoir que la princesse serait quelqu'un de bon? Le tout n'est pas de renverser Levana, encore faut-il que Sélène soit quelqu'un qui en vaille la peine. Comment ces gens pouvaient-ils savoir qu'elle ne s'emploierait pas à être aussi (voire plus) détestable que sa tante? Cette abnégation, cette lutte aveugle qui revêt tant d'importance pour certains rappellent des événements historiques: des enfants royaux cachés afin d'être soustraits à des attentats.

Cinder, confrontée à des dangers, mais aussi à la connaissance de choses qu'elle ignorait à propos d'elle-même, poussée dans ses retranchements, se révèle davantage que dans le tome 1. Elle se bat contre les facilités que lui procurent sa nature lunaire, peut se montrer irascible, piquante, égoïste... Je l'ai très bien comprise. Les échanges entre Thorne et elle sont savoureux, et sont souvent synonymes de détente pour le lecteur.

Scarlet évolue, elle aussi, au cours de ce tome. Au départ, elle semble très centrée sur l'image qu'elle a de sa grand-mère, n'hésitant pas (par exemple) à se montrer injuste envers son père. Bien sûr, celui-ci est à blâmer, mais il l'est d'une manière générale. Dans ce cas précis, elle est injuste car il est normal de parler sous la torture. Si quelqu'un qui ne dit rien est admirable, quelqu'un qui le fera n'est pas à blâmer. Ensuite, Scarlet, brutalement tirée de sa petite vie protégée, est forcée d'évoluer. Si j'ai eu un peu de mal à l'apprécier, au départ, j'ai fini par la comprendre. De plus, si j'ai trouvé qu'elle s'enflammait un peu trop, parfois, il faut reconnaître que c'est ce caractère fort qui l'a aidée à faire face aux événements.

Un roman captivant, des personnages attachants. À lire!

Remarque annexe:
J'ai été ravie du retour de l'un de mes personnages préférés, Iko. Vivement qu'elle ait un nouveau corps!

Éditeur français: Pocket Jeunesse.
La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Rebecca Soler pour les éditions Macmillan.
Comme dans le tome 1, la lecture de Rebecca Soler est fluide, dynamique, vivante, et exempte de surjeu.

Acheter « Les chroniques lunaires, tome 2: Scarlet » sur Amazon