Les aventuriers de la mer, tome 5: Prisons d'eau et de bois

L'ouvrage:
Le gouverneur se rend à Terrilville. Brashen apprend aux femmes Vestrit ce qui est arrivé à la Vivacia. Malgré leur mésentente, elles devront s'unir et faire front pour tenter de sauver leur famille.

Critique:
D'une manière générale, cette partie (qui est le milieu du tome 2 original) est moins lente que la précédente. Pourtant, elle a démarré avec trop de longueurs à mon goût. Le premier chapitre est consacré au gouverneur. J'apprécie peu le personnage. Avant cela, il y a un intermède où on voit les serpents. Je sais bien qu'ils sont étroitement liés aux autres, mais leurs péripéties me captivent moins que celles des humains et des vivenefs.
À part ce début un peu laborieux, le reste s'enchaîne très vite et bien.

À certains moments, j'étais un peu agacée par Althéa qui tourne autour du pot, ne veut pas admettre certaines choses... Pourtant, j'ai conscience que j'ai été sévère avec elle: elle a déjà du mal à être acceptée par sa famille, donc elle pense que si en plus on apprenait ce qu'elle craint que Brashen révèle, elle est sûre qu'elle serait pestiférée.

Certains disent que les événements ont quelque peu fait mûrir Malta. Je la vois plus calculatrice que mature. Je pense qu'elle sert uniquement ses intérêts, et si elle finit par donner sa parole quant à une certaine chose, rien ne l'empêchera, lorsqu'elle aura obtenu ce qu'elle veut, de la reprendre. Bien sûr, elle ne sait pas encore que ses espoirs sont vains... du moins, pour l'instant.

À travers l'attachement profond d'une vivenef aux siens, Robin Hobb étudie les rapports familiaux. Parangon ne peut imaginer que ceux à qui il appartient l'abandonneraient. Malgré toute la souffrance qu'il endure, il ne souhaite pas d'autre vie. D'un autre côté, Vivacia et Hiémain partagent un lien très fort, mais elle n'hésite pas à se détourner de lui, lorsque quelqu'un la flatte, et lui fait croire qu'elle est, à ses yeux, la plus importante au monde. Peut-être ce revirement est-il peu douloureux pour elle parce que Hiémain a commencé par nier leur lien, ou du moins, par tenter de ne pas en tenir compte.

Kennit m'est toujours aussi antipathique. Je ne lui trouve aucune excuse, surtout après ce qu'il a fait tout au long de cette partie. J'aimerais bien qu'il souffre beaucoup (moralement) dans le reste du cycle. ;-)

Un nouveau personnage (Cliff) fait son apparition. Il m'a d'emblée été sympathique. Je pense qu'il prendra de l'importance.

Ce que vont tenter Brashen, Althéa et Ambre promet une suite riche en rebondissements...

Service presse des éditions Audible Studios, dont vous trouverez le catalogue sur le site Audible.
La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Vincent de Boüard.

L'interprétation de Vincent de Boüard reste vivante et fluide. Je me suis habituée à ce qu'il marque certains rôles, ou peut-être les marque-t-il moins. En tout cas, je salue son énergie: quand on sait que les neuf tomes sont sortis à raison d'un par mois, je suppose qu'il a dû les enchaîner à un rythme soutenu, même si l'éditeur a dû se ménager une petite avance.

Pour information, la structure du livre a été respectée.

Acheter « Les aventuriers de la mer, tome 5: Prisons d'eau et de bois » sur Amazon ici ou en téléchargement audio