Le signal

L'ouvrage:
La famille Spencer quitte New York pour s'installer dans un petit village de Nouvelle Angleterre: Mahingan Falls. Ils adorent leur maison. Cependant, chacun se pose très vite des questions, car d'étranges phénomènes se produisent. Une nuit, Olivia (la mère de famille) sent un souffle glacé sur sa nuque, alors qu'il ne semble pas y avoir de courant d'air. Zoey (le bébé) est mal à l'aise dans sa chambre: elle fait beaucoup de cauchemars. Les deux adolescents de la famille (Chad et Owen) constatent qu'un épouvantail des champs voisins... se déplace. Quant à Tom (le père de famille), il trouve une espèce de journal intime ayant appartenu à un ancien propriétaire de la maison, et ce qu'il y lit n'est pas pour l'apaiser.

Critique:
Après avoir été très déçue par «Léviatemps», j'avais décidé de ne plus retenter Maxime Chattam. En voyant que «Le signal» était lu par un comédien dont j'apprécie beaucoup le jeu, j'ai lu le résumé. J'ai pensé que cela rappellerait certains romans de Stephen King pleins de spectaculaire (ce que je n'aime pas trop), mais j'ai voulu essayer. Si ce livre ne fera pas partie de mes coups de coeur 2019, j'ai passé un bon moment avec. Je m'attendais à ce qu'il soit ainsi, je l'ai lu en connaissance de cause, et il s'est révélé être comme je l'imaginais.

J'ai pensé à Stephen King avant ma lecture, et tout au long du livre, j'y pensais encore. L'ambiance et certaines ficelles sont de celles qu'on retrouve dans des romans de cet auteur. Par exemple, l'épouvantail tueur, c'est quelque chose que Stephen King aurait pu utiliser. Je dois dire qu'en écrivant «épouvantail tueur», je suis prise de fou rire, parce que cela fait un peu ridicule, mais pendant ma lecture, je n'ai pas du tout trouvé cela incongru. Je n'avais pas très peur parce que j'ai déjà lu plusieurs livres avec ce genre de choses, mais j'étais quand même attentive à ce qui arriverait, et je souhaitais que les personnages pris en chasse s'en sortent.

Toutes les ficelles censées effrayer sont de ce style, et je pense qu'elles atteindront leur but chez ceux qui apprécient ce genre. Maxime Chattam réunit les ingrédients adéquats: grande maison ayant abrité des gens qui ont beaucoup souffert, phénomènes inexplicables rationnellement... De plus, il évoque quelque chose qui intéresse beaucoup de monde: les fantômes, ou du moins les esprits qui hantent un endroit.

Les personnages principaux sont attachants. Les quatre enfants sont très courageux et solidaires. Tom et Olivia m'ont également été sympathiques. Bien sûr, j'ai apprécié Ethan qui garde l'esprit ouvert, qui veut comprendre et faire au mieux...
En parallèle de ces étranges phénomènes, une adolescente vit des événements qui n'ont rien à voir avec le fantastique, et qui sont, eux aussi, terrifiants. J'ai apprécié que l'auteur fasse se côtoyer ces deux trames, faisant ainsi ressortir le côté affreux de chacune.

La solution de l'énigme est intéressante, parce que même si nous savons qu'elle est impossible en dehors du roman, elle plaira beaucoup à ceux qui détestent ce qui cause le mal dans le village. Je connais déjà une personne qui aimerait ce livre rien que pour ça! Elle a déjà posté quelques commentaires sous le pseudonyme de Birdie.

Service presse des éditions Audiolib.
La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Julien Chatelet.
Comme d'habitude, j'ai apprécié l'interprétation de ce comédien. Il parvient à jouer les diverses émotions des personnages, ainsi que les effrayantes voix sans en faire trop. Je pense qu'il aurait été très facile de cabotiner à ces occasions.

Pour information, la structure du livre n'est pas respectée: certains chapitres sont coupés en deux pistes.

Acheter « Le signal » sur Amazon
Acheter « Le signal » en audio sur Amazon ou en téléchargement audio (Audible.fr)