Le puzzle de chair

L'ouvrage:
Rien ne va plus. Les vedettes sont victimes d'attentats. Par exemple, Léonora, danseuse renommée, a eu droit à des chaussons piégés.
Elsy, l'habilleuse de Léonora, s'étant trouvée deux fois au mauvais endroit au mauvais moment, est soupçonnée de faire partie des vandales.

Critique:
Mélangeant science fiction et roman policier, Serge Brussolo offre une fois de plus un roman qui se dévore. C'est un de ses premiers romans, il est donc différents de ceux qu'il sort actuellement. Je l'ai trouvé plus dense que ses derniers. Il m'a davantage plu.

Comme souvent, l'auteur sait planter un décor. Nous sommes dans un monde où la technologie est très évoluée. Le roman regorge d'idées intéressantes comme les téléphones à écrans sans tonalité, les robots, les caméras débutantes... il est très prisé, par exemple, de dévorer de petits rongeurs ayant été conservés vivants au frais...

En outre, l'intrigue est très bien menée. Pendant une grande partie du roman, je n'ai pas pu prévoir où l'auteur voulait aller.
Il fait autre chose qui lui est habituel et que j'aime beaucoup: l'intrigue de départ débouche sur quelque chose de tout à fait différent. De ce fait, il a inséré un élément que je n'ai pas du tout vu venir. Pourtant, j'aurais dû, car la ficelle est assez facile. Serge Brussolo a été assez habile pour l'envelopper d'éléments assez nouveaux et distrayants pour que je n'y pense pas.
Je m'attendais à un rebondissement, à la fin, mais sans vraiment savoir lequel. J'avais peur que l'auteur détruise son roman par quelque chose de spectaculaire. Heureusement, il n'en est rien. La fin me convient. Elle ressemble d'ailleurs à certaines fins brussoliennes.

Les personnages ne sont pas forcément creusés, et beaucoup sont stupides. C'est typique du roman brussolien. Elsy est le genre d'héroïnes qu'on y rencontre habituellement. Elle n'est peut-être pas aussi avisée que certains héros brussoliens, mais elle ne m'a pas agacée par sa passivité. J'ai trouvé sa première idée de cachette stupide, mais je ne sais pas trop ce qu'elle aurait pu faire d'autre. En outre, j'ai pris plaisir à cette péripétie.

Comme d'habitude chez Brussolo, on retrouve des noms déjà connus. Ici, c'est l'actrice Gwénola Maël qu'on retrouvera dans «La maison des murmures».

Éditeur: Fleuve Noir.
La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Marie-Philippe Lachaud.

Acheter « Le puzzle de chair » sur Amazon