Le poisson mouillé

L'ouvrage:
1929.
Après une affaire dans laquelle il avait commis une bévue, le commissaire Gereon Rath quitte Cologne pour travailler aux moeurs d'un commissariat berlinois (baptisé le château fort par ceux qui y travaillent). Il préférerait exercer à la brigade criminelle. Voilà pourquoi il se lance seul dans l'enquête sur laquelle travaille la Criminelle: un cadavre retrouvé dans le canal.

Critique:
Je connais peu la littérature allemande. Il m'a plu de découvrir un roman qui, par certains côtés, sort des sentiers battus. Au départ, l'enquête paraît classique. Cependant, Volker Kutscher complique les choses. Par exemple, l'enquête conduit Rath dans des milieux auxquels il ne vaut mieux pas se frotter. En outre, si le roman démarre lentement, l'auteur place habilement quelques rebondissements que je n'ai pas vus venir. J'aurais sûrement dû, car ils ne sont pas si complexes, mais cela montre que j'étais assez immergée pour ne pas m'amuser à tout décortiquer.
J'ai également apprécié que certaines informations finissent par être connues par hasard.

D'autre part, il serait stupide de résumer ce livre à une enquête. C'est une ville et une ambiance particulière que décrit le romancier. Là encore, moi qui ai toujours lu des ouvrages donnant le point de vue de français ou d'anglophones, il m'a plu d'avoir le point de vue allemand. Si certains (comme Rath) sont bien contents d'avoir échappé à la guerre, d'autres regrettent de n'avoir pu s'illustrer. Il y a aussi ceux qui ruminent la défaite sans la digérer, restent persuadés qu'elle aurait pu être évitée, et méditent une revanche.

Bien trop souvent, les personnages de policiers suivent un certain schéma qui, à la longue, est lassant. Ici, Rath est comme une bouffée d'air frais. Il ne traîne pas une tonne de tristesse dans son sillage. En outre, il n'est pas vraiment intègre. Il est loin d'être héroïque, même s'il tente de faire ce qu'il croit être juste. Son ambition l'étouffe, car c'est elle qui lui attirera le plus d'ennuis. Je préfère ce genre de policiers: il n'est pas parfait, il est donc plus facile de s'identifier à lui. Il aime son métier, mais pas comme certains qui l'ont dans la peau.
Même l'histoire d'amour ne m'a pas paru grosse, alors qu'elle l'est souvent dans les romans policiers.

Outre un contexte historique, une atmosphère, et un personnage principal intéressant, Volker Kutscher raconte la vie d'un commissariat. D'autres le font, certes. Mais ce n'est pas toujours réaliste. Ici, cela l'est. On voit au moins deux départements du commissariat, on suit une affaire, mais certains événements en touchant d'autres se passent...

La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Éric Herson-Macarel pour les éditions Sixtrid.
Éric Herson-Macarel est toujours aussi talentueux. Sa lecture est toujours fluide, sans affectation, avec la dose de jeu nécessaire.

Acheter « Le poisson mouillé » en audio sur Amazon
Acheter « Le poisson mouillé » sur Amazon