Le ciel tout autour

L'ouvrage:
Karen, vingt-neuf ans, est dans le couloir de la mort d'une prison texane. Elle sera exécutée le 25 août. Elle est accusée d'avoir assassiné des hommes après avoir couché avec eux. Si, dans certains cas, la légitime défense pourrait être prouvée, ses derniers meurtres restent inexplicables. Parmi ses victimes, Henry, un passant innocent, qui s'est trouvé au mauvais endroit au mauvais moment.

Célia, la veuve d'Henry, ne se remet pas de cette perte. Voilà cinq ans qu'elle attend l'exécution de Karen.

Franny hésite à se marier. C'est alors que la perte de son oncle lui fait prendre certaines décisions.

Critique:
Voilà un livre bouleversant, dont la force n'est gâchée par aucune longueur. Un livre qui crie que rien n'est aussi simple qu'on pourrait le croire, en analysant pertinemment des personnages, et les situations auxquelles ils sont confrontés sans jamais tomber dans le mièvre ou le pathos.
L'auteur entremêle trois intrigues, les vies de ces trois femmes, venues de milieux différents, ayant des existences dissemblables, et qui, pourtant, auront affaire les unes aux autres. Il est assez étrange de voir se côtoyer la détresse de ces femmes: chacune souffre à sa manière, à son échelle.

Le personnage de Karen est complexe. Ce n'est pas simplement une meurtrière. Entre ce qu'elle a vécu, les agressions qu'elle a subies, et son amour pour Ellen, on la trouvera terriblement humaine. On pourra expliquer qu'elle ait fini par perdre les pédales, et ait tué des personnes qui ne lui avaient rien fait.
Faut-il ressentir de la compassion pour ce personnage? Faut-il la considérer froidement? Justement, il n'y a pas de conduite appropriée. On ne peut que déplorer que Karen n'ait pas été aidée avant, car bien sûr, il est trop tard, puisqu'elle a commis l'irréparable.
L'attitude des gens vis-à-vis de Karen est partagée, et montre bien que chacun voit les choses selon un certain angle. Tout cela m'a fait réfléchir. Franny n'a pas subi de perte à cause de Karen, elle n'éprouve donc aucune rancoeur à son égard, et demande un peu de compassion pour une femme rongée par la maladie. C'est la même chose quant à l'avocat de la meurtrière.
Célia est aveuglée par son incommensurable chagrin. Elle reconnaît que l'exécution de Karen ne lui rendra pas son mari, mais elle souhaite que quelque chose soit fait. Et là encore, on la comprend. Bien sûr que la justice ne pourra pas ramener Henry, mais on ne va pas s'abstenir de punir les coupables sous prétexte qu'il est trop tard pour les victimes.
Tout au long de ma lecture, je n'ai pu me résoudre à prendre parti ni pour l'argument de Célia ni pour celui de Franny. Je comprenais trop bien les deux situations. Au final, quelqu'un a décidé, et il me semble que cette personne a su montrer une certaine ouverture d'esprit. Je ne sais pas si j'en serais capable.

Célia, outre son besoin de justice, est attachante. On se mettra très facilement à sa place. Elle ne fait pas son deuil de son mari, c'est normal. On dit que le temps guérit les blessures, mais certaines ne cicatrisent jamais.
À part cela, Célia est assez sympathique dans son quotidien, ses interrogations, ses tentatives d'améliorer sa vie...

Franny est également sympathique au lecteur. Elle va à l'essentiel un peu trop tard, mais elle se remet en question. On regrettera quand même qu'elle n'ait pas compris certaines choses plus tôt.

L'auteur nous fait partager l'existence des femmes qui attendent dans le couloir de la mort. On entre dans leur vie, leur intimité, et elles ont toutes une histoire à raconter.
Parmi les compagnes de Karen, le personnage de Tiffany interpellera le lecteur. Je ne peux pas trop en dire, mais il serait intéressant d'étudier sa psychologie? Est-elle schizophrène? A-t-elle occulté des faits trop insupportables? Mais dans ce cas pourquoi a-t-elle agi ainsi? Tout cela est très complexe.

Bref, un livre qui soulève de bonnes questions, qui est bien écrit, documenté, et plein de sensibilité.

Éditeur: Buchet-Chastel.
La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par madame Dejoie pour l'association Valentin Haüy.

Acheter « Le ciel tout autour » sur Amazon