Le cercle du karma

L'ouvrage:
Tsomo vit dans un village du Bhoutan. Elle aime tendrement sa famille. D'autre part, elle est frustrée que l'instruction soit réservée aux garçons. Certaines épreuves vont la pousser à prendre la route.

Critique:
Je suis quelque peu étonnée parce que j'ai déjà essayé de lire ce livre, et je l'ai abandonné, de mémoire parce qu'il m'ennuyait. Ne me souvenant plus pourquoi il m'avait ennuyée, j'ai décidé de lui redonner une chance. Je suis contente de l'avoir fait, car il m'a plu. C'est surtout le personnage de Tsomo qui m'a plu. Au cours du roman, elle évolue. Au départ, elle est sympathique au lecteur, puis les épreuves qu'elle subit font qu'elle tente de s'améliorer, de mieux comprendre son entourage, ce qui renforce la sympathie à son égard. Par exemple, à un moment, elle se rend compte que si un homme trompe sa femme, c'est d'abord l'homme le fautif. Elle se dit que les femmes, elle comprise, jettent la première pierre à la maîtresse du mari trompeur, mais pourtant, celui-ci n'est jamais innocent. Les épreuves et la manière dont elle choisit de les combattre font mûrir l'héroïne. J'ai apprécié ce cheminement. Au départ, Tsomo n'a pas mérité les calamités qui lui arrivent, mais malheureusement, elles s'abattent sur elle. Elle ne nie pas sa souffrance, mais tente de la combattre intelligemment. Il y a quand même une chose dont elle a été capable, vers la fin, chose qu'à mon avis, je n'aurais pas pu faire.
J'ai beaucoup apprécié qu'elle obtienne quelque chose qui lui tenait à coeur sans forcément devoir se conformer à certaines règles inhérentes à cette chose. Cette idée est un exemple de tolérance.

J'ai été étonnée que Tsomo mette tant de temps à comprendre la rouerie de deux personnages. Ceux-ci m'ont très vite déplu. Cependant, le fait que l'héroïne ne les a pas tout de suite démasqués ne montrent pas qu'elle est stupide, mais plutôt qu'elle ne se met pas à soupçonner les gens à tort et à travers.

Ce livre est une occasion de se plonger dans la culture du Bhoutan. Tsomo elle-même, au cours de son voyage, sera confrontée à d'autres façons de penser que la sienne. Ce périple est d'ailleurs certainement une métaphore pour le voyage intérieur qu'elle accomplit.

Un roman abouti, sage, qui pousse à réfléchir.

Éditeur: Actes Sud.
La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Martine Moinat pour la Bibliothèque Sonore Romande.

J'ai redonné une chance à ce roman parce que j'aime beaucoup sa lectrice. Son interprétation m'a plu, comme d'habitude. Je voudrais souligner que dans ce livre, il y a beaucoup de prénoms qui ne sont pas habituels à des francophones. Martine Moinat les a prononcés sans fioritures, ce qui m'a plu. Peut-être que la prononciation ne correspond pas à celle qu'on entendrait au Bhoutan, mais en tout cas, la lectrice n'a pas pris un accent affecté.

Acheter « Le cercle du karma » sur Amazon