La fille de l'autre

L'ouvrage:
Peter et Emma sont ensemble. Cependant, rien n'est simple. Chacun a une fille d'un premier mariage. La fille d'Emma (Tess) a trois ans. Celle de Peter (Amanda) en a sept. Ajoutons à cela que les relations sont loin d'être sereines avec leurs précédents conjoints. Ils vont tenter de construire une famille en y incluant Tess et Amanda. Cela n'ira pas sans heurts.

Critique:
Avec subtilité, sans complaisance ni sensiblerie, Roxana Robinson explore les difficiles relations d'une famille recomposée. La romancière n'hésite pas à fouiller, à analyser, à mettre ses personnages à nu, à leur faire montrer et exprimer tout ce qu'ils ressentent, fût-ce le pire. Comme dans ses deux autres romans, elle montre les ravages que peuvent causer les non-dits, mais aussi l'attitude qu'on adopte. Par exemple, Emma pense faire de son mieux, mais Amanda ne se sent jamais accueillie à bras ouverts par sa belle-mère. Même si celle-ci lui sourit et lui parle apparemment gentiment, la fillette décèle le ton surjoué, le sourire forcé. Bien sûr, ce n'est pas la méchante Emma contre la gentille Amanda. Amanda cherche les ennuis en adoptant toujours une attitude hostile, mais (comme Emma elle même le reconnaît), c'est Emma l'adulte. Amanda est une enfant à qui on a arraché son univers, qui n'a rien demandé à personne, et qu'on force à accepter une situation qui la désespère.

C'est pour cette raison (et d'autres) que je ne me suis pas attachée à Emma. Cela n'enlève rien au fait que le roman est très bien pensé. L'auteur a peut-être voulu que son héroïne ne soit pas parfaite, car il est plus facile de s'identifier à quelqu'un qui ne maîtrisera pas forcément tout. Outre son impossibilité à aimer Amanda, Emma n'élève pas forcément très bien sa fille. Mon point de vue n'est qu'une opinion parmi d'autres. Ce qui me dérange, ce n'est pas qu'Emma fasse des choses que je n'aurais pas faites (personne n'a la science infuse, surtout lorsqu'il s'agit d'élever un enfant), mais qu'elle agisse en sachant qu'elle ne fait pas ce qu'il faut.

Peter fait également des erreurs, mais je le trouve plus ouvert qu'Emma.

J'ai eu du mal à entrer dans le roman à cause de sa structure qui engendre des lenteurs. l'auteur pose la situation, puis fait un retour en arrière pour expliquer certaines choses. Si j'ai trouvé utile qu'elle explique pourquoi Emma en est venue à quitter Warren, j'ai trouvé (par exemple) que la scène de Peter annonçant son divorce à Amanda arrivait bien trop tard, et qu'elle n'apportait pas grand-chose à l'édifice.
D'autre part, à cause du fait que certains marchaient (mal) sur des oeufs, j'ai eu du mal à percevoir de véritables sentiments entre parents et enfants, au début.
Ces désagrément ne doivent pas faire oublier que ce livre analyse parfaitement les conséquences d'un divorce, d'un remariage, etc.

Éditeur: Belfond.
La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Marie-Philippe Lachaud.

Acheter « La fille de l'autre » sur Amazon