La disparition d'Annie Thorne

L'ouvrage:
Joe Thorne revient à Arnhill, petit village minier où il a passé son enfance. Voilà vingt-cinq ans qu'il l'a quitté. Le drame qu'y a vécu sa famille n'a jamais été officiellement élucidé: un soir, sa soeur, Annie, a disparu. Elle a été retrouvée quarante-huit heures après, mais on n'a jamais su ce qui lui était arrivé pendant ce temps. De plus, à son retour, elle avait changé. Si Joe revient à Arnhill maintenant, c'est, entre autres, à cause de cela.

Critique:
Ce livre a commencé par me plaire. Le narrateur, Joe, raconte alternativement son présent et son passé. Même si ce genre de structures me dérange, ici, c'est judicieux: cela donne du rythme au roman, ainsi que plusieurs sources de suspense. Soudain, au détour d'événements ordinaires, on tombe sur une scène d'horreur (les toilettes envahies de scarabées), et on se doute rapidement que cela aura son importance. On retrouve aussi le thème de l'inimitié entre le narrateur et un autre personnage, inimitié qui date de leur adolescence. Il y a aussi une espèce d'écho: tel élève était «utilisé» dans le passé, tel autre est harcelé dans le présent par le fils de celui qui se servait de l'autre...
De plus, Joe a des ennuis qui sont très différents, mais qui sont également sources de suspense.

Certains de ces aspects évoquent un peu Stephen King. Au début, cela ne m'a pas gênée, parce que ces éléments me rappelaient une ambiance particulière qu'on trouve dans certains livres de cet auteur, et aussi dans «Le signal», de Maxime Chattam. Cela ne voulait pas dire que C. J. Tudor avait copié des idées, cela voulait dire qu'il avait su créer une ambiance d'horreur. Cela me plaisait... et soudain, un élément important s'est précisé, et m'a fait penser à l'élément central d'un livre de Stephen King que je n'ai pas du tout aimé, à l'inverse du monde entier ( ;-) ), «Simetierre». Cela fait très longtemps que je l'ai lu, donc je m'en souviens peut-être mal, mais j'ai été très déçue de lire quelque chose qui paraissait y ressembler autant.
Par ailleurs, je n'ai pas aimé l'épilogue qui rappelle ceux qui pour moi, ne sont pas bons, et ont trop souvent cours. Je ne dirai pas pourquoi pour ne rien dévoiler.

Après que j'ai digéré cet élément, j'ai apprécié le reste. Par exemple, vers la fin, l'auteur ménage quelques surprises, et je ne les ai vraiment pas vues venir. De plus, il n'y a pas de temps morts, pas d'incohérences, et rien n'est bâclé. Donc ma déception quant à ce qui ressemble à «Simetierre» et à l'épilogue est atténuée par tout le reste.

J'ai été très triste pour certains protagonistes... Mais je reconnais que s'il ne leur était pas arrivé ceci et cela, l'intrigue n'aurait pas pu exister.

Service presse des éditions Audible Studios, dont vous trouverez le catalogue sur le site Audible.
La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par François Montagut.

Je suis toujours ravie de retrouver ce comédien dont j'apprécie la voix et le jeu. Pour la petite histoire, je me suis surprise à penser la même chose que lorsque j'entends Jeff Cummings (voir ma chronique de «Hidden», de Catherine McKenzie). Lorsque j'entends la présentation du livre faite par le comédien, je ne sais pas pourquoi, je me dis: «Hmmm... il n'est plus naturel... ça va capoter...», et puis, j'écoute le début du livre, et tout va très bien, l'interprétation du comédien est aussi bonne que d'habitude.
Comme je suis une horrible personne, je me plaindrai encore et toujours que François Montagut prononce certains noms propres à l'anglophone. Pour Brendan, il fait du moitié moitié. Pour Chris, c'est dommage qu'il ait, presque à chaque fois, fait le «r» anglophone. Quant à Beth, je ne sais pas trop comment je le dirais dans un texte en français, donc pour celui-là, je ne râlerai pas. Je reconnais quand même qu'au moins, François Montagut ne prononce pas les noms propres anglophones avec accent de manière erronée, à l'inverse d'autres, comme Sophie Loubière, dont la prononciation m'a traumatisée. ;-)

Acheter « La disparition d'Annie Thorne » sur Amazon
Acheter « La disparition d'Annie Thorne » en téléchargement audio sur Amazon (Audible.fr)