L'abbaye blanche

L'ouvrage:
Mathieu Gange est lieutenant de police. Voilà plusieurs semaines que sa femme, Gaëlle, l'a quitté en laissant une lettre disant qu'elle avait besoin d'air. C'est Marine, leur fille de six ans, qui en pâtit le plus, ne comprenant pas pourquoi sa mère est partie.
Gange enquête sur un meurtre ayant eu lieu dans une chambre d'hôtel. Certaines choses font qu'il en vient à soupçonner sa femme...

Critique:
La première qualité de Laurent Malot, c'est qu'il est capable d'écrire plusieurs genres. Je garde une tendresse particulière pour «De la part d'Hannah» que j'ai beaucoup aimé, qui met en scène une enfant vive, tendre, et caustique, et qui, selon moi, n'a pas reçu l'attention qu'il méritait. Si j'ai bien compris, en janvier, Laurent Malot sort une comédie. Ici, il s'attaque au roman policier. Je trouve bien qu'il s'essaie à différents genres.

Concernant ce roman, la sauce n'a pas absolument pris avec moi. Je me rends compte que j'ai apprécié ce qui entoure l'enquête, mais pas l'enquête en elle-même. Par exemple, j'ai été très émue par l'épisode du chiot, j'ai souri de l'aventure d'Étienne et Carole... J'ai apprécié l'humour dont l'auteur parsème son roman. Par exemple, il explique que les gens sont très sûrs d'eux sur tel ou tel point concernant la police française, parce qu'ils regardent beaucoup de séries américaines et font l'amalgame. Cela m'a fait d'autant plus sourire, que je suis convaincue que c'est vrai.
D'autre part, les dialogues sont vivants. Laurent Malot a un style fluide, et il me semble n'avoir pas repéré d'erreurs de syntaxe. Par exemple, il fait partie des rares à employer correctement le verbe «convenir» avec l'auxiliaire «être» quand il est conjugué à un temps composé.

Je me suis attachée à certains personnages. Michelet, avec son franc parlé, son intégrité tapageuse (voir la raison pour laquelle il a été tenté de démissionner quelques semaines auparavant), sa repartie, est de ceux qui m'ont tout de suite plu.
Quant à Gange, il est sympathique car il veut bien faire les choses, souffre du départ de sa femme... Mais il est loin d'être parfait. Il laisse trop sa fille au bon soin d'emma (la baby-sitter), car il est pris par son enquête. Il sent bien que son travail est l'une des raisons pour lesquelles Gaëlle l'a quitté, mais ne tente pas de faire autrement. Ce personnage a de l'épaisseur, mais cette attitude du policier qui travaille trop se retrouve dans beaucoup de romans du genre. J'ai quand même apprécié qu'à l'inverse de ses congénères créés par d'autres auteurs, Gange ne saute pas sur la première fille avec qui il partage des sensations fortes par le biais de l'enquête. J'aurais détesté cela!

Comme je le disais, je n'ai pas réussi à entrer dans l'enquête. Pourtant, le sujet est à la fois intemporel et réaliste. Je l'ai trouvée assez lente et prévisible. À côté de cela, il m'a semblé que la fin arrivait abruptement, et n'était pas assez détaillée. J'aurais aimé un épilogue qui se serait passé quelques semaines plus tard, et nous aurait dit où en est ce petit monde, tant au niveau personnel que professionnel. D'autant que l'auteur m'a déçue en utilisant ce que j'appelle «le prologue qui ne sert à rien». De plus en plus d'auteurs font cela: mettre un prologue censé faire baver le lecteur, car le personnage principal y apparaît dans un moment crucial. Bien sûr, on ne retrouve ce moment et sa prolongation qu'à la fin. Je n'aime pas du tout cette ficelle qui m'ennuie au lieu de me faire baver, et je trouve dommage qu'un bon auteur comme Laurent Malot l'ait employée.

D'autre part, si j'ai globalement apprécié les protagonistes principaux, je me suis toujours tenue à distance d'eux. Ils me semblaient moins vivants qu'Hannah (personnage du précédent roman de Laurent Malot). J'ai vraiment eu l'impression que l'auteur avait mis son coeur dans ce premier roman. Ici, je n'ai pas ressenti cela.

Je remercie Laurent Malot qui a souhaité que les éditions Bragelonne me fassent parvenir un service presse de ce livre, et qui m'a accordé sa confiance.

La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par mon mari.

Acheter « L'abbaye blanche » sur Amazon