Kiffe kiffe demain

L'ouvrage:
Doria, adolescente d'origine arabe, raconte son quartier. Elle vit avec sa mère. Des assistantes sociales viennent. Doria va chez une psychologue, fait du baby-sitting, est aidée dans les matières scientifiques par un garçon de son âge. Mais elle, c'est Hamoudi qu'elle préfère.

Critique:
C'est le premier roman de Faïza Guène. Au début, je l'ai trouvé un peu moins pertinent que les autres, mais très vite, j'ai retrouvé la Faïza Guène qui sait appuyer là où ça fera mouche. Doria a un avis sur tout et tous. Ses observations faites en un style vivant (parlé), fluide, enlevé, avec quelques piques, sont très intéressantes à lire. Par le biais de son héroïne, la romancière s'applique, comme à son habitude, à casser les clichés. Par exemple, Hamoudi a passé plusieurs années dans l'illégalité. Cela ne veut pas dire qu'il ne fera pas tout pour se ranger.
Autre exemple: la mère de Doria est illettrée et au départ, sans ressources. Cela ne fait pas d'elle un parasite de la société.

Notre héroïne se plaît également à critiquer les assistantes sociales. Pourtant, l'une d'elles fait vraiment son travail, et ne se contente pas de brasser du vent. Certes, elle est parfois un peu agaçante (surtout quand elle infantilise Doria), mais il ne faut pas oublier qu'elle est vue par les yeux d'une adolescente prompte à se faire une opinion. La jeune fille finit d'ailleurs par dire qu'elle est peut-être un peu rapide à juger les gens, alors qu'elle rejette les préjugés qu'on pourrait avoir sur sa mère et elle.

Ce roman est également celui d'une jeune fille qui se cherche, qui découvre les peines, mais aussi les joies de la vie. Elle vivra des moments décisifs dont elle ne saisira pas forcément tout de suite l'importance.
C'est un récit sympathique, plein de tendresse, d'entrain, de pertinence.

Éditeur: Hachette Littérature.
La version audio que j'ai entendue a été enregistrée pour Sésame.

Acheter « Kiffe kiffe demain » sur Amazon