Je serai ton ombre

L'ouvrage:
Londres.
Un soir, en rentrant chez elle, Georgia Fors, dix-sept ans, a l'impression d'être suivie. Peu de temps après, son amie, Tilly, est agressée en sortant de chez les Fors. Georgia assure que la personne qui l'a suivie est Owen Pick, le voisin, un vieux garçon de trente-trois ans...

Critique:
Ce roman m'a plu. J'ai apprécié que l'autrice pointe certaines choses du doigt, et ne finisse pas par tout détruire avec un coup de théâtre peu crédible. Elle s'arrange pour que le lecteur soupçonne plusieurs personnes, mais elle lui donne un guide en la personne de Saffyre Maddox, et s'arrange pour, à la fin, confirmer l'un de mes soupçons sans défaire le reste.
Quant à Owen, Lisa Jewell parvient à rendre le tout crédible par plusieurs biais, notamment en adoptant le point de vue dudit, et en expliquant ce qu'il a vécu et la manière dont il l'a appréhendé. À un moment, j'ai eu peur que certains éléments ne tiennent pas, mais non.

La psychologie des personnages est bien montrée, bien analysée.

Au long de ma lecture, j'ai eu l'impression que ce thriller était moins dérangeant pour les âmes sensibles que les deux autres romans de Lisa Jewell que j'ai lus. Dans «Comme toi», ce qui arrive à l'un des personnages m'a horrifiée, et pour moi, cela a été un énorme point noir. L'autrice n'est en aucun cas à blâmer, mais ma sensibilité a été mise à rude épreuve. J'ai eu le même type de réaction pour «On se reverra». Ici, certaines choses sont terribles, mais pas rédhibitoires. Les personnages qui ont souffert peuvent s'en sortir.

Je regrette le titre français. Pourquoi ne pas avoir traduit le titre («Invisible girl»)? Pourquoi en avoir inventé un? Certes, ce titre renvoie à la même chose dans le roman, il est moins mal choisi que d'autres...

La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Manon Jomain pour les éditions Hardigan.

Acheter « Je serai ton ombre » sur Amazon
Acheter « Je serai ton ombre » en téléchargement audio sur Amazon (Audible.fr)