Inaccessibles - tome 1 La tour aux mille étages

L'ouvrage:
Fin de l'été 2118. Voilà environ vingt-cinq ans qu'a été construite, à New York, une immense tour comptant mille étages. Elle contient des appartements, des hôtels... Les gens les plus riches habitent aux étages supérieurs. C'est dans ce contexte que nous découvrons la vie d'adolescents de dix-sept ans. Certains vivent entre le neuf-centième et le millième étage, un autre au deux-cent-quarante-quatrième, une autre au trente-deuxième... Certains se connaissent, certains vont se rencontrer pendant les deux mois sur lesquels se déroule ce premier tome.

Critique:
Avant d'acheter ce livre, j'ai lu, entre autres, la chronique d'une personne qui était déçue que l'aspect futuriste du roman soit peu présent par rapport à l'aspect soap opera. Je comprends cette personne, mais j'ai été un peu surprise qu'elle déplore le côté soap opera, car la quatrième de couverture ne fait aucun mystère là-dessus. Pour moi, l'aspect futuriste était assez présent, même si, bien sûr, j'aurais apprécié qu'il le soit davantage. Il y a certaines choses que nous pouvons facilement imaginer, comme les intelligences artificielles développées, mais Katharine McGee a su me surprendre, par exemple avec les bulles flottantes dans lesquelles on peut boire.

Quant aux différents problèmes des adolescents, je me suis laissée prendre au jeu, et ai éprouvé de la sympathie pour certains personnages, de l'antipathie pour d'autres... J'ai compris les motivations de chacun, même lorsque je ne les approuvais pas. Je suis peut-être tordue ou sans coeur, mais je n'ai pas compris pourquoi Avery ne met pas son plan à exécution à la fin. Certes, quelque chose de terrible se passe, mais si elle faisait ce qu'elle souhaitai faire, les choses se passeraient comme elles se seraient déroulées si l'événement terrible n'était pas arrivé.

J'ai apprécié que l'autrice montre des personnages à la fois attachants et repoussants. J'en apprécie certains davantage, et en condamne d'autres davantage, mais chacun a quelque chose à se reprocher, et chacun peut être plaint.

Je trouve qu'il est dommage qu'il y ait eu un prologue inutile. C'est le genre que je déteste, car il raconte quelque chose, puis le chapitre 1 se passe tant de temps avant. S'il n'y avait pas eu ce prologue, le lecteur aurait été davantage surpris en lisant, à la fin du livre, les tenants et aboutissants de ce prologue qui ne fait que gâcher (quelque peu, certes) la lecture.

La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Phoebe Strole pour les éditions Harper Audio.

J'ai tenté ce livre d'abord parce que j'apprécie beaucoup le jeu de sa lectrice. Une fois de plus, elle n'a pas démérité.

Acheter « Inaccessibles - tome 1 La tour aux mille étages » sur Amazon