Fracas

L'ouvrage:
Ce week-end-là, Valérie se rend chez ses parents afin de les aider, leur maison ayant été endommagée après un gros orage accompagné d'une pluie diluvienne. Peu après son arrivée, le téléphone sonne, et Cyril, son frère, apprend à la famille que Cindy, la baby-sitter de ses enfants, a été renversée par une voiture, non loin de là. Son état est critique. Il va venir chez ses parents avec femme et enfants. Certains iront à l'hôpital afin de voir Cindy...
Valérie n'a pas vu son frère depuis longtemps, car leurs rapports ne sont pas vraiment au beau fixe. Ces retrouvailles ne sont pas pour lui plaire.

Critique:
Un livre court, dense, oppressant, à l'ambiance lourde. La famille se retrouve à cause d'une situation délicate, et tous les non-dits les mettent d'abord mal à l'aise. Ces non-dits finissent par éclater au grand jour, car Cyril refuse d'être hypocrite, et veut exprimer ce qu'il ressent.

Il y a un contraste bien marqué entre les adultes et les enfants. Les adultes éprouvent un grand malaise, mais les enfants (du moins, Aude et Théo), ne le ressentent pas. Ils sont jeunes, veulent s'amuser. Parfois, leurs jeux et leur insouciance accordent quelques secondes de répit et de détente aux adultes et au lecteur. Mais le mal être est inévitable, et l'étau se resserre. Entre les secrets de famille étroitement liés à la situation présente et l'attente qui devient de plus en plus insupportable, les protagonistes de ce drame n'ont aucune échappatoire, même si certains tentent de fuir.

Le personnage de Lucie est très intéressant. Elle a dix ans, elle est plus âgée que Théo et Aude, et donc, plus avertie, perçoit plus de choses provenant du monde adulte. Elle est une espèce de transition, d'intermédiaire, naviguant entre l'insouciance et l'oppression, les reliant, les séparant, tentant désespérément de faire prendre le dessus à sa nature joyeuse, et d'en faire bénéficier les adultes...

Le personnage de Valérie est également intéressant. Elle se débat entre ce qu'elle sait, ce qu'elle refuse de savoir mais est obligée de prendre en compte, ce qu'elle devine... Elle sait que les réponses à ces questions troublantes feraient voler son fragile équilibre en éclat, pourtant, elle ne peut se résoudre à faire l'autruche, à l'instar de sa mère.

D'autres personnages sont intéressants, même si les deux seuls personnages attachants (outre Hélène, Aude et Théo qui sont secondaires) sont Valérie et Lucie: Cyril qui s'obstine à vouloir se faire entendre, les parents de Cyril et Valérie qui sont à la fois détestables et pitoyables...
Le malaise instillé par ce livre persiste après qu'on l'a refermé, car on réfléchit, on examine toutes les situations, on tourne et retourne les vies de ces personnages.

Éditeur: Mercure de France.
La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Martine Moinat pour la Bibliothèque Sonore Romande.

Acheter « Fracas » sur Amazon