For better or cursed

L'ouvrage:
C'est bientôt Noël. Bryan apprend à Esme et Cassandra que le sénat des «sitters» doit se réunir à Spring River pour un week-end. Toutes les sitters seront donc là. Les adolescentes feront connaissance, et des cours leur seront dispensés par les femmes à la tête du sénat. Le week-end s'achèvera par une fête. Bryan tient à ce qu'Esme et Cassandra fassent le plus gros des préparatifs: ce sont elles qui doivent accueillir leurs pairs.

Critique:
Ce tome 2 m'a autant plu que le premier. Ce qui m'amuse un peu, c'est que, comme pour le premier, j'avais quelques réticences. J'imaginais que ce week-end serait ennuyeux. En outre, j'espérais que dans ce tome, Esme pourrait se concentrer sur une certaine chose, et presque dès le début, il est dit que cela n'est pas possible. Comme je voulais connaître la suite des aventures d'Esme, j'ai quand même acheté le livre. Je suis ravie que l'autrice ait, encore une fois, balayé mes petites craintes.

Esme est toujours aussi attachante. Quant à Cassandra, elle est ambiguë, ce qui m'a un peu agacée, mais elle est sympathique. Même si je me méfie quelque peu d'elle, je pense, comme Esme, que c'est une «gentille» quand les choses deviennent sérieuses. De toute façon, si elle était parfaite, je dirais qu'elle n'est pas crédible. ;-)

Durant ce week-end, le lecteur découvre d'autres sitters, les compagnes de chambre et de tablée de nos deux héroïnes. Il en est une que j'ai commencé par détester: Amira. Elle est si snobe et superficielle qu'elle en est presque caricaturale. Cependant, je sais qu'elle représente une frange de la société, et que je dois accepter que des personnes comme elle existent. De plus, au long du roman, Amira montre qu'elle n'est pas complètement irrécupérable. ;-)

J'ai retrouvé Janice avec plaisir. Heureusement, quelque chose que je souhaitais la concernant finit par arriver, et cela arrive également à une autre personne, ce qui m'a ravie. Il n'était d'ailleurs pas cohérent que cette autre personne n'ait pas été dans la confidence, puisque si j'ai bien compris, le père d'Amira l'est.
J'ai également apprécié que certaines choses ne soient pas figées. Je pense surtout à l'attitude de Bryan...

La romancière mêle habilement tension (avec une accélération à partir du moment où Cassandra se souvient de quelque chose), humour (par exemple, la récurrence de «Gingle bells rock»), mais aussi tension et humour en une seule occurrence (l'amour de Wanda pour les jouets pour bébés). Pour moi, il n'y a aucun temps mort.

La fin laisse le lecteur avec des tonnes de questions. D'après mes recherches, il y a un tome 3, et il ne paraîtra qu'en décembre 2021, ce qui est terrible pour mon moral. ;-)

J'aime beaucoup le titre du roman, d'abord parce qu'il va parfaitement avec le contenu, et aussi (bien sûr) parce que le jeu de mots me fait rire. Maintenant, je me demande comment il serait traduit en français. Malheureusement, beaucoup de titres français sont inadéquats, et je me dis que le jeu de mots ne serait pas repris dans la traduction. J'ai essayé de trouver des traductions qui pourraient tenir compte du jeu de mots. Cela donne: «Pour le meilleur ou pour le sortilège», «Pour le meilleur et l'enchantement», «Pour le meilleur de l'enchantement»... Malheureusement, mes titres sont maladroits. J'espère donc que si le livre est traduit, il sera tenu compte du jeu de mots. Je suis sûre que cela peut être fait mieux que ce que j'ai fait.

La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Phoebe Strole pour les éditions Listening Library.

Je suis ravie d'avoir retrouvé, outre les héros du tome 1, cette comédienne dont le jeu reste irréprochable.

Acheter « For better or cursed» en téléchargement audio anglais sur Amazon (Audible.fr)