Eleanor et Park

L'ouvrage:
Dans le bus scolaire, Park veut la paix, donc ne laisse personne s'asseoir à côté de lui, puis s'immerge dans la musique et les bandes dessinées. Un jour, une nouvelle (ayant l'air d'un épouvantail, pense Park) monte dans le car, et personne ne veut se pousser pour lui faire une place. La voyant désemparée, et ne comprenant pas vraiment pourquoi il fait cela, Park lui laisse la place à côté de lui. À mesure que les jours passent, il s'aperçoit que pendant les trajets, Eleanor (c'est le prénom de la nouvelle) profite de ce qu'il lit. Alors, il se prend à vérifier qu'elle est arrivée à la fin de la page avant de la tourner...

Critique:
Ce roman m'a plu. C'est une romance adolescente, donc je m'en méfiais un peu, mais ayant aimé «Fangirl», je me suis décidée. J'ai apprécié que l'autrice n'ait pas inventé un coup de foudre. Nos deux héros ne cherchent pas à se parler, au départ. Park ne fait pas partie de ceux qui harcèlent Eleanor parce qu'elle est enrobée et s'habille de manière particulière, il est tout simplement indifférent à sa présence. Ensuite, lorsqu'ils apprennent à se connaître et à s'accepter, les choses ne se font pas en un claquement de doigts. En outre, Park se rend compte (même s'il lui est difficile de l'admettre) que tout en appréciant de plus en plus Eleanor, il en a un peu honte. Quant à elle, entre les moqueries des autres lycéens et sa vie de famille perturbante, elle s'est forgé une carapace, et se replie très facilement sur elle-même. Elle a donc, parfois, des réactions qui paraissent disproportionnées, mais qui s'expliquent. Finalement, elle est assez saine et équilibrée, étant donné ce qu'elle subit...

J'ai apprécié les parents de Park. Ils sont parfois très maladroits, mais aiment leur fils. La mère de l'adolescent a peur d'Eleanor, mais finit par l'accueillir chaleureusement. Le père du jeune garçon est parfois injuste envers son fils, mais lorsqu'il découvre ce que celui-ci s'apprête à faire, vers la fin du roman, il prend la mesure des choses, et donne sa bénédiction. Eleanor (qui en connaît un rayon sur les mauvais parents) assure à Park que son père l'aime.

Cela me sert de transition pour dire que je ne trouve absolument aucune excuse à Sabrina, la mère d'Eleanor! Bien sûr, on connaît cette façon d'agir: la femme maltraitée qui ne fait rien pour s'en sortir, et qui, en plus, trouve des excuses à celui qui la frappe et l'humilie. Cependant, là où Sabrina dépasse les bornes, pour moi, c'est qu'en agissant ainsi, elle met ses enfants en danger, et le sait parfaitement. Si Richie (l'auteur des coups, des humiliations, et de pire encore) m'a profondément déplu, c'est surtout Sabrina que j'ai détestée. Comment ose-t-elle exposer ainsi ses enfants? Comment a-t-elle osé laisser Richie chasser Eleanor pendant un an? D'autant que ce n'est que son second mari, seul l'un des enfants est le sien.

Avant la toute fin, Eleanor fait quelque chose que je n'ai pas vraiment compris. Elle l'explique, mais pourquoi imaginait-elle que cela devait être si radical? Elle s'impose des barrières qui n'ont pas vraiment lieu d'être. Bien sûr, on peut comprendre ses raisons, et en plus, cela crée un moment de suspense et de malaise qui relance (bien qu'il n'y en ait pas besoin) l'attention du lecteur.
Après la fin, j'aurais souhaité un chapitre supplémentaire. D'abord, j'aurais aimé savoir ce qui est écrit sur la carte postale. Étant donné que cette carte est arrivée, et qu'une phrase révèle ce que ressent son destinataire en la lisant, on imagine le contenu. Certes, mais j'aurais aimé le connaître. Ensuite, j'aurais aimé savoir comment se passent les choses, après, pour les deux protagonistes, ainsi que pour d'autres, comme les frères et la soeur d'Eleanor. J'ai donc l'impression de quelque chose d'inachevé, même si le roman m'a beaucoup plu.

La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Rebecca Lowman et Sunil Malhotra pour les éditions Listening Library.

Il m'a plu de retrouver Rebecca Lowman qui fait partie des comédiens que j'affectionne. Comme d'habitude, j'ai apprécié son jeu.
Je ne connaissais pas du tout Sunil Malhotra. Son interprétation m'a beaucoup plu. Je l'entendrai à nouveau avec plaisir.

Acheter « Eleanor et Park » sur Amazon
Acheter « Eleanor et Park » en téléchargement audio anglais sur Amazon (Audible.fr)