Dis voir Marminette L'ouvrage:
Maminette, c'est le surnom affectueux qu'Annie donne à Claude. Mais Claude, ça l'énerve. Elle commence par interrompre le cours du roman en râlant contre le racisme anti-vieux. Les vieux, on les infantilise, ils sont quantité négligeable dans les sondages... Elle n'a pas tort, et elle ouvre son roman par quelque chose de percutant.

Ensuite, elle nous présente ses amies. Annie, elle est comme sa fille. Il y a aussi Carolle et Tess, deux soeurs amies d'Annie. Ces trois femmes évoluent autour de Claude, lui racontent leurs histoire de coeur et de famille, et sollicitent ses conseils. Annie a des problèmes avec Lola, sa fille, en pleine crise d'adolescence. Tess est folle amoureuse d'un certain Boris. Carolle est enceinte, mais son compagnon ne veut pas de cet enfant.
Et puis, certaines situations évoluent.

Critique:
Je ne sais pas si Claude Sarraute a pris ces personnages dans sa vie réelle (son héroïne s'appelant Claude, ayant son âge, étant journaliste, et écrivant des romans, il nous est permis de penser qu'au moins ce personnage est réel), mais le livre est classé comme un roman.

C'est un roman léger, très sympathique, plein d'humour, au style vif. C'est comme ça qu'écrit Claude Sarraute habituellement. Ici, on passe un moment agréable, avec ces trois femmes qui viennent pleurer sur l'épaule de Claude, et qui se font volontiers conseiller.

Avec légèreté et drôlerie, Claude Sarraute décrit des situations très réalistes, des situations qu'on rencontre tous les jours: une fille de quinze ans en pleine rébellion, une femme qui aime un bon à rien, une autre qui veut un enfant, un papa gâteau voire très possessif, une femme trompée...

Bref, je recommande ce livre pour passer un moment agréable, et sourire du début à la fin.

Éditeur: Plon.
La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Monique Baré pour la Bibliothèque Braille Romande.

Acheter « Dis voir, Maminette » sur Amazon