Chasing Augustus

L'ouvrage:
Rosie vit avec son grand-père. Sa mère s'en est allée. Son père, qui tenait un magasin de beignets, a eu une crise cardiaque, et est à l'hôpital. Avant de partir, la mère de Rosie s'est débarrassée d'Augustus, le chien de l'enfant. Elle l'a fait adopter en cachette. Elle a fait cela car elle compte revenir chercher sa fille, et ne tient pas à ce que celle-ci souhaite emmener son chien. Seulement, l'enfant de se remet pas de l'absence d'Augustus. Elle le cherche partout, et à chaque coup de téléphone qu'elle reçoit de sa mère, elle demande qui a emmené son chien.

Critique:
Ayant aimé les deux autres romans de Kimberly Newton Fusco, j'ai été ravie de pouvoir lire «Chasing Augustus». Même si j'ai retrouvé des ingrédients que l'autrice utilise savamment, une chose m'a agacée. Les héroïnes de cette romancière ont un fort caractère, et ne s'en laissent pas conter. Si c'est le cas de Rosie, elle est également cruelle, injuste, et capricieuse. Au départ, je trouvais très bien qu'elle soit opiniâtre, et tienne absolument à retrouver Augustus qu'elle aime sincèrement. Cependant, son comportement envers Felipe m'a déçue. Elle le rudoie, lui fait la morale quant à la façon dont doit se comporter un ami alors qu'elle-même est inamicale, elle ne fait que l'utiliser, ne tient jamais compte de ses sentiments... Rosie se montre également peste envers Cynthia, mais je ne lui ai pas tenu rigueur de cela, car Cynthia est vraiment très pénible. En revanche, le pauvre Felipe ne méritait pas un tel traitement. Notre héroïne le comprend quelque peu lorsqu'elle est forcée d'assister à une déplaisante scène, mais elle ne se remet pas assez en question à ce sujet.
D'autre part, sa quête lui montre certaines choses sous un autre angle, et elle comprend que ses sentiments ne sont pas les seuls dont elle doit tenir compte.

Rosie est complexe, et pas toujours attachante, mais il ne faut pas perdre de vue que sa mère est absolument détestable. Quand Rosie agit mal envers Felipe, elle a (à la rigueur) l'excuse de l'inexpérience, sa mère n'en a aucune. Je ne comprends même pas pourquoi elle souhaite récupérer sa fille, étant donné qu'elle refuse de l'écouter, de tenter de la comprendre, et de ce fait, de l'aimer. Il est assez déroutant de voir une mère se comporter ainsi. C'est ce qui fait que Rosie a, à mes yeux, quelques circonstances atténuantes.

À travers ses personnages et ce qui leur arrive, Kimberly Newton Fusco montre, encore une fois, qu'il est important de prendre les autres (hommes ou animaux) en compte, de les écouter.

La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Karissa Vacker pour les éditions Tantor Media.

J'ai lu peu de livres enregistrés par Karissa Vacker. J'apprécie sa voix et son jeu naturel. Ici, elle parvient très bien à entrer dans la peau de Rosie. Elle joue les fillettes sans trop en faire, et rend très bien les émotions de l'enfant et des autres personnages.

Acheter « Chasing Augustus » en téléchargement audio angalis sur Amazon (Audible.fr)