Celle qui brûle

L'ouvrage:
Miriam vit sur sa péniche sur le Regent's Canal. Ce matin-là, elle se rend sur une péniche voisine afin d'informer l'habitant qu'il a dépassé de deux jours le temps imparti, et qu'il doit déplacer son embarcation. C'est le cadavre du jeune homme qu'elle découvre.

Critique:
Après avoir beaucoup aimé La fille du train», et avoir été déçue par «Au fond de l'eau», j'ai été tentée par «Celle qui brûle», donc je l'ai essayé. Je suis contente d'avoir redonné sa chance à Paula Hawkins, car ce roman m'a plu.

J'ai d'abord apprécié de ne pas savoir où iraient les choses au départ. L'autrice campe ses personnages, nous les présente, montre certaines de leurs faiblesses... J'ai rapidement pensé que Laura n'était pas la meurtrière. Mais au lieu de chercher qui cela pouvait être, je réfléchissais à l'impact des événements sur chaque personnage, et à la psychologie de chacun. Par exemple, je me rendais compte qu'il serait facile à n'importe quel lecteur de comprendre Laura, d'éprouver de la compassion pour elle. Cependant, tous ces lecteurs, moi comprise, se montreraient-ils tolérants et empathiques s'ils rencontraient quelqu'un dans son genre au hasard d'une promenade, ou s'ils avaient affaire à elle dans le cadre de leur travail? Laura m'a envoyé à la figure que la plupart des gens étaient très prompts à dire: «Celui-là, il est taré.», sans chercher plus loin. Bien sûr, on ne peut pas éprouver de l'empathie si on ne connaît la personne que depuis cinq minutes, surtout si la seule chose qu'on l'a vue faire est rire comme une démente·.. Mais dans le roman, certains connaissent la jeune fille, et ne la traitent pas bien, ses parents les premiers, l'un par faiblesse, l'autre par bêtise et égoïsme.

Comme d'autres auteurs, Paula Hawkin s'arrange pour que le lecteur soupçonne plusieurs personnes. Je ne lui en ai pas tenu rigueur, parce qu'elle s'est débrouillée pour que certains indices soient finement amenés. Par exemple, la manière dont certains éléments compromettants se sont retrouvés en possession d'un personnage. De plus, il n'y a pas tant de suspects que cela. Enfin, chacun avait un mobile valable. Même si j'avais tout de suite décidé que Laura n'était pas coupable, je savais que la situation aurait pu la changer en meurtrière.

L'enquête sur l'assassinat de Daniel est une occasion pour le lecteur d'apprendre le passé des personnages, de savoir comment il se fait que Miriam connaît Théo Mayerson... J'ai apprécié la manière dont se conclut ce pan de l'intrigue.
J'ai également apprécié la manière dont Paula Hawkins prépare les choses pour que l'un des personnages puisse piéger le coupable. J'ai trouvé cela très bien amené.

En tant que pinailleuse, je pense que le fait que le coupable n'ait demandé aucune explication à sa victime n'est pas crédible. Cependant, on m'objectera que la victime aurait pu mentir. De plus, le fait que le coupable ne demande rien prépare autre chose. En effet, à la fin, une question reste: celle que se pose le coupable. Cela fait qu'on peut voir un personnage sous deux angles différents. C'est dérangeant, car la réponse ne pourra jamais être apportée. Je pense même qu'un lecteur qui lirait le roman à la loupe ne la trouverait pas. Certains pourront décider de croire le plus évident...

En parallèle de ce qui arrive aux personnages, il y a des extraits de «Celle qui s'est enfuie», le dernier roman de Théo. J'ai bien compris que l'agencement des extraits était fait exprès, afin de montrer celui du roman de Théo. Cependant, certains extraits sont inutiles, voire redondants, alors que s'ils avaient été placés au début, ils auraient eu leur importance.

Remarque annexe:
J'aime beaucoup qu'Irène se batte contre les clichés concernant les personnes âgées. Sa façon de penser est un appel à l'ouverture d'esprit.

Service presse des éditions Audiolib par l'intermédiaire de la plateforme de lecture NetGalley.
La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Cachou Kirsch.

Comme d'habitude, il m'a plu de retrouver cette comédienne. Elle est parfaitement entrée dans la peau des personnages, et est même parvenue à prendre une voix parfois quelque peu chevrotante pour Irène sans que cela soit affecté.

Acheter « Celle qui brûle » sur Amazon
Acheter « Celle qui brûle » en audio sur Amazon ou en téléchargement audio (Audible.fr)