A faerie's secret

__Si vous voulez lire cette série, il est préférable d'enchaîner les trois tomes, comme si le tout n'était qu'un seul livre.

L'ouvrage:
Calla Larkenwood vient d'avoir dix-sept ans. Elle a toujours rêvé d'appartenir à la Guilde de la ville, de faire partie des gardiens, c'est-à-dire de sauver les personnes en danger, de faire en sorte que calme et paix règnent. Sa mère a toujours refusé qu'elle entre à l'école de la Guilde. Alors, la jeune fille prend secrètement des cours. Un jour, son secret est découvert par ses parents, car elle combat (mieux qu'elle n'aurait pu le faire sans aucune formation) un homme qui s'était introduit dans la maison familiale. La mère de Calla, sans expliquer ses raisons, finit par décider que sa fille devrait être formée auprès de la Guilde pour, par la suite, y entrer en tant que gardienne.

Critique:
Après avoir beaucoup aimé «City of wishes», j'ai voulu lire d'autres écrits de Rachel Morgan. Le cycle contenant «Calla's story» est composé de trois trilogies. Je n'ai pas lu la première, car je n'aime pas le jeu de la lectrice qui en a enregistré une partie. Quant à la série «Ridley Cayne chronicles», j'attends qu'elle soit complète. J'ai donc attaqué «Calla's story», la deuxième trilogie du cycle. Le tome 1 m'a beaucoup plu. Notre héroïne a des idéaux contre lesquels certains la préviennent. J'ai rapidement eu le sentiment qu'elle déchanterait quant à l'admiration qu'elle voue à la Guilde. Elle doit d'abord faire face à ceux qui trouvent injuste qu'elle ait été directement acceptée en cinquième année de formation (elle a pu rattraper les années manquantes). Parmi ces personnes, on trouve certains de ses camarades, mais également sa responsable de formation. En outre, des bruits courent sur Calla, et certains en font des gorges chaudes... Notre héroïne est sympathique...

L'intrigue est sans temps morts. Presque par hasard, Calla se retrouve embarquée dans quelque chose qui va complètement bouleverser sa vie et celle de sa famille. À un moment de l'histoire, son père se voit contraint de lui avouer que sa mère et lui lui ont menti concernant certaines choses. Calla réagit assez violemment, ce qui fait que son père et son frère l'exhortent au calme. Je dois dire qu'à la place de la narratrice, j'aurais sûrement réagi comme elle. De ce fait, même si j'ai compris qu'elle aurait peut-être d'abord dû se préoccuper du sort de sa mère, j'ai parfaitement compris qu'elle se sente flouée, et le fasse savoir.
À un autre moment, elle se retrouve propulsée dans un tourbillon de péripéties, et l'autrice parvient à rendre crédible la façon dont elle s'en tire. Même moi qui râle toujours lorsque cela arrive ainsi dans les romans, j'ai trouvé que c'était bien agencé.

Ce tome 1 se termine sur une révélation que je n'avais pas vue venir. Pourtant, Rachel Morgan l'a très bien préparée en semant quelques indices. Elle l'a d'ailleurs très bien fait, à mon avis.

La romancière n'oublie pas de saupoudrer son livre de quelques traits humoristiques: certaines répliques échangées par Calla et Chase, par Violet et son mari...

La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Arielle Delisle pour les éditions Tantor Media.

Acheter « A faerie's secret » en téléchargement audio anglais sur Amazon (Audible.fr)