Au loup

L'ouvrage:
Angela a treize ans. Ses parents sont séparés. Elle s'entend très mal avec sa mère, est violente envers ses camarades... Un matin, elle dit à sa mère qu'elle a été agressée sexuellement par Nick Dean, un acteur qui donne des cours d'art dramatique au collège où va la fillette.

Critique:
Quand j'ai lu le résumé de ce roman, j'ai eu peur que ce soit une pâle copie de «The best kind of people», de Zoe Whittall (livre qui, à ma connaissance, n'est pas traduit en français). Heureusement, cela n'est pas du tout le cas. On retrouve seulement (et c'est tout à fait logique) l'idée d'inconnus qui, ne se basant que sur des rumeurs, menacent celui qui est accusé.

L'auteur a bien joué. Au départ, Nick semble être un homme normal: marié, deux enfants, etc. Quant à Angela, on voit tout de suite que son équilibre est perturbé. C'est là que j'ai pensé que Lisa Balantyne pointait trop cela du doigt: Nick est propre sur lui, Angela semble complètement instable. C'est fait exprès pour que le plus facile soit de croire tout de suite que Nick est innocent. Mon esprit retors a aussitôt eu une autre idée: ah oui, mais justement, si elle le pointe beaucoup du doigt pour qu'on se dise que l'innocence de Nick est trop facile à croire, et que donc, on n'y croie pas, c'est peut-être justement parce qu'il faut y croire! Concernant l'innocence ou la culpabilité de Nick, voyons ce que vous croirez. Quant à moi, je me suis étonnée: souvent, je ne vois pas certaines choses que les auteurs de romans de ce genre montrent très subtilement. Dans «Au loup», je les ai tout de suite vues. Cela fait que j'ai rapidement soupçonné une chose... Ensuite, je me suis dit que j'exagérais, que ce n'était pas parce que tels détails à propos d'un personnage me le rendaient antipathique que ce personnage était forcément quelqu'un à qui il ne fallait pas se fier... mais je ne parvenais pas à l'apprécier.

Donna peut paraître plate, mais est assez complexe. Elle se débat avec des sentiments compliqués, elle sent qu'elle ne maîtrise rien, elle est perdue.

Je sais que beaucoup de gens normaux apprécient les sites et les films pornographiques. Seulement, je fais partie de ces gens qui pensent que quelqu'un qui apprécie le pornographique où des violences sont exercées ne sont pas tout à fait normaux, tout à fait fiables. L'auteur met son lecteur et certains de ses personnages face à cette question. Elle n'y apporte d'ailleurs pas toutes les réponses. Probablement parce que ce n'est pas facile.

Un roman sans temps mors, qui soulève d'intéressantes questions.

La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par François Montagut pour les éditions Lizzie.

François Montagut fait partie des comédiens dont j'apprécie le jeu. Ici, il n'a pas démérité. Je l'ai même trouvé plus à l'aise que dans certaines de ses précédentes lectures. En tout cas, il joue sans surjouer, ne prend pas de ridicules voix pour les différents personnages, et ne prend pas un accent anglophone pour les noms propres. Pour moi, cela ne lui fait que des bons points.

Acheter « Au loup » sur Amazon
Acheter « Au loup » en audio sur Amazon ou en téléchargement audio (Audible.fr)