Arrêtez-moi

Note: Ce livre est le tome 6 de la série mettant en scène DD Warren.

L'histoire:
Charlie Grant a vingt-huit ans. Elle est standardiste au 911.
Ses deux meilleures amies ont été assassinées un 21 janvier à un an d'intervalle. Charlie pense que cette année, c'est son tour. Elle se tient prête à démasquer, voire à neutraliser, le meurtrier de ses amies.

DD Warren enquête sur des meurtres de pédophiles.

Critique:
Ceux qui aiment la série des DD Warren ne seront pas déçus par ce tome. On y retrouve, comme souvent chez Lisa Gardner, des personnages meurtris, ayant été traumatisés, et tentant d'avancer. L'auteur montre une réaction assez étrange, mais compréhensible. Charlie a oublié des pans entiers de son passé. Cela sert la romancière: il ne fallait pas que son héroïne se souvienne de tout, sinon, l'histoire ne serait pas palpitante. Cependant, se réfugier dans l'oubli peut être un moyen de ne pas s'effondrer. Je ne sais pas si, en réalité, l'oubli peut être aussi important que chez Charlie, mais je n'en serais pas trop étonnée.

Comme dans d'autres romans, Lisa Gardner soulève des questions à la fois dérangeantes et intéressantes. Comment ne pas être soulagé de la disparition de pédophiles ou d'hommes violents? Pourtant, personne n'est au-dessus des lois, même si la cause paraît noble. Un meurtre reste un meurtre...
Vous aurez compris que le thème de la pédophilie est encore abordé dans ce roman. Lisa Gardner trouve toujours les mots et les exemples qu'il faut pour en montrer tout le danger, toute la perversion, tous les traumatismes irréparables.

Le déroulement de l'enquête est assez classique. Il n'y a pas de vraies surprises, même si j'ai mis un moment à tout relier, puis à trouver qui faisait quoi, etc. Cela n'a en rien gâché ma lecture, car la psychologie des personnages prend le pas sur l'enquête. En outre, ici, classique n'est pas synonyme d'ennuyeuse.

Comme dans beaucoup de romans, il y a un prologue qui sera, par la suite, relié au déroulement des événements. À l'inverse des prologues que je déteste, il ne raconte pas un moment fort qu'on retrouvera bien plus tard dans le roman. Il raconte un moment fort qu'il sera assez facile de relier rapidement au reste, tout en ne comprenant pas tout de suite la solution. Je trouve cela bien fait. C'est une manière moins artificielle de créer du suspense que d'exposer un moment qu'on retrouvera vers la fin du roman.

Par le biais d'une intrigue secondaire, l'auteur aborde le thème de la femme battue qui ne peut s'empêcher de rester avec son mari. Je sais que c'est souvent ce qui arrive, mais j'ai toujours beaucoup de mal à le comprendre. En outre, ici, la femme a deux enfants que l'homme n'hésite pas à brutaliser. Et cela ne s'arrête pas à des gifles...

Moi qui en avais un peu assez de DD Warren, qui la trouvais un peu aigrie, j'ai aimé la côtoyer ici. Elle s'est assouplie, semble plus humaine. Elle le dit elle-même. De ce fait, son histoire personnelle m'a davantage intéressée. Elle est d'ailleurs quelque peu signe de détente, car il y a beaucoup de notes humoristiques.

L'auteur fait allusion à ses autres personnages. On voit brièvement Pierce Quincey et sa fille, Kimberly. Elle évoque aussi «The survivor club» (livre que je ne suis pas parvenue à finir à cause de sa lenteur). En outre, il y a peut-être l'héroïne du tome 5 de la série, mais je n'en suis pas sûre.

Éditeur français: Albin Michel.
La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Kirsten Potter pour les éditions Brilliance audio.
Lisa Gardner adopte ici une structure qu'elle affectionne. Les chapitres alternent le récit de Charlie (à la première personne) et celui de l'enquête de DD (à la troisième personne). L'éditeur audio qui a enregistré la plupart de ses romans, Random house audio, faisait (à mon avis) très bien les choses. Kirsten Potter se chargeait de la partie DD, et d'autres comédiens lisaient les chapitres consacrés aux autres personnages. Pour ce roman, tout est enregistré par la même lectrice. Je pense que c'est une politique des éditions Brilliance audio. Néanmoins, il me semble avoir déjà lu des romans édités par eux enregistrés à deux voix... On me dira qu'au moins, ils ont repris Kirsten Potter, dont la voix est récurrente sur la série depuis le tome 3.

Acheter « Arrêtez-moi » sur Amazon