Ces livres sont annoncés pour le 10 octobre.

Calendar Girl 4 - Automne (Octobre, Novembre, Décembre), d'Audrey Carlan, lu par Helena Coppejans, 10h20.
Mia vit maintenant à Malibu avec Wes. Sa dette est payée et son ex n’est plus une menace. Elle n’a plus besoin d’être escort et décide de faire un métier qui la fait rêver. Elle devient réalisatrice de reportage télé pour Vivre en beauté. En novembre, son job l’envoie à New-York pour interviewer des stars, ce qui lui permet de revoir Mason Murphy, le joueur de base-ball, et Anton Santiago, le chanteur de hip-hop. Encore une fois, son père, toujours dans le coma, est absent pour Thanksgiving. Envoyée à Aspen, dans le Colorado pour faire un reportage sur une mystérieuse artiste locale, Mia n’est pas au bout de ses surprises. Heureusement, Wes est là pour l’accompagner.

Nos richesses, de Kaouther Adimi, lu par Jean-Paul Bordes, 3h49.
En 1935, Edmond Charlot, 20 ans, rentre à Alger avec une seule idée en tête : prendre exemple sur Adrienne Monnier et sa librairie parisienne. Charlot le sait, sa vocation est de choisir, d’accoucher, de promouvoir de jeunes écrivains de la Méditerranée, sans distinction de langue ou de religion. Pour inaugurer son catalogue, il publie le premier texte d’un inconnu : Albert Camus. Charlot exulte, ignorant encore que vouer sa vie aux livres c’est aussi la sacrifier aux aléas de l’infortune et de l’Histoire.
En 2017, Ryad n’éprouve qu’indifférence pour la littérature. Étudiant à Paris, il est de passage à Alger avec la charge de repeindre un local poussiéreux, où les livres céderont bientôt la place à des beignets. Pourtant, vider ces lieux se révèle étrangement compliqué par la surveillance du vieil Abdallah, le gardien du temple.

Marx et la poupée, de Maryam Madjidi, lu par l'auteur, 4h46.
Depuis le ventre de sa mère, Maryam vit de front les premières heures de la révolution iranienne. Six ans plus tard, elle rejoint avec sa mère son père en exil à Paris. À travers les souvenirs de ses premières années, Maryam raconte l’abandon du pays, l’éloignement de sa famille, la perte de ses jouets – donnés aux enfants de Téhéran sous l’injonction de ses parents communistes –, l’effacement progressif du persan au profit du français qu’elle va tour à tour rejeter,puis adopter frénétiquement, au point de laisser enterrée de longues années sa langue natale.

My absolute darling, de Gabriel Tallent, lu par Marie Bouvet, 12h52.
À quatorze ans, Turtle Alveston arpente les bois de la côte nord de la Californie avec un fusil et un pistolet pour seuls compagnons. Elle trouve refuge sur les plages et les îlots rocheux qu’elle parcourt sur des kilomètres. Mais si le monde extérieur s’ouvre à elle dans toute son immensité, son univers familial est étroit et menaçant : Turtle a grandi seule, sous la coupe d’un père charismatique et abusif. Sa vie sociale est confinée au collège, et elle repousse quiconque essaye de percer sa carapace. Jusqu’au jour où elle rencontre Jacob, un lycéen blagueur qu’elle intrigue et fascine à la fois. Poussée par cette amitié naissante, Turtle décide alors d’échapper à son père et plonge dans une aventure sans retour où elle mettra en jeu sa liberté et sa survie.

Passage des ombres - Trilogie des ombres, tome 3, d'Arnaldur Indridason, lu par Philippe Résimont, 8h27.
Un vieil homme solitaire est retrouvé mort dans son lit. Il semble avoir été étouffé sous son oreiller. Dans ses tiroirs, des coupures de presse sur la découverte du corps d’une jeune couturière dans le passage des Ombres en 1944, pendant l’occupation américaine. Pourquoi cet ancien crime refait-il surface après tout ce temps ? La police a-t-elle arrêté un innocent ? Soixante ans plus tard, l’ex-inspecteur Konrad décide de mener une double enquête. Jumeau littéraire d’Erlendur, il a grandi en ville, dans ce quartier des Ombres si mal famé, avec un père escroc, vraie brute et faux spirite. Il découvre que l’Islande de la « situation » n’est pas tendre avec les jeunes filles, trompées, abusées, abandonnées, à qui on souffle parfois, une fois l’affaire consommée, « tu diras que c’était les elfes ».

Le réseau Corneille. de Ken Follett, lu par Caroline Klaus, 14h18.
France, 1944. Betty a vingt-neuf ans, elle est officier de l’armée anglaise, l’une des meilleures expertes en matière de sabotage. À l’approche du débarquement allié, elle a pour mission d’anéantir le système de communication allemand en France. Après une première tentative catastrophique et coûteuse en vies humaines, Betty va jouer le tout pour le tout en recrutant une brigade unique en son genre: le Réseau Corneille, une équipe de choc. Six femmes à la personnalité hors du commun : l’aristocrate, la taularde, l’ingénue, la travestie... chacune va apporter sa touche très personnelle au grand sabotage.

C'était mieux avant ! Suivi de Petite Poucette et Temps des crises, de Michel Serres, lu par l'auteur, 5h43.
Dans «Le Temps des crises», Michel Serres décrit les grandes transformations de la société et la façon dont les institutions actuelles s'avèrent incapables de répondre à ces nouveaux besoins.
Dans «Petite Poucette», Michel Serres dresse, avec bienveillance, le portrait de la nouvelle génération modelée par la révolution numérique.
«C’était mieux avant» est la réponse à ces «dix Grands-Papas Ronchons qui ne cessent de dire à Petite Poucette... que “c’était mieux avant” » !

Livres pour la jeunesse:
Descendants t. 2 - Retour sur l'Île de l'oubli - dans l'univers des Descendants, de Melissa de la Cruz, lu par Nancy Philippot, 5h8.
Après avoir passé toute leur enfance sur l’Île de l’Oubli, Mal, Evie, Jay et Carlos n’ont pas rejeté le luxe et le confort d’Auradon ! Après tout, vivre avec des princes et des princesses, c’est loin d’être aussi terrible qu’ils le pensaient. Pourtant, lorsqu’ils sont invités en secret à retourner sur l’Île, Mal et ses amis ne peuvent pas s’empêcher de retrouver leurs mauvaises manies. Mais tout n’est pas exactement comme dans leurs souvenirs. Le danger rôde, et ils vont rapidement devoir unir leurs talents afin de sauver le royaume d’une nouvelle menace, plus sombre et plus mystérieuse encore que les précédentes.

La Sélection 3 - L'Elue, de Kiera Cass, u par Claire Tefnin, 6h50.
La Sélection a bouleversé la vie de trente-cinq jeunes filles. Déchirées entre amitié et rivalité, les quatre candidates encore en lice resteront liées par les épreuves qu’elles ont dû surmonter ensemble. Entre les intrigues amoureuses et celles de la cour, c’est une lutte de tous les instants pour demeurer fidèles à leurs idéaux. America n’aurait jamais pensé être si près de la couronne, ni du cœur du Prince Maxon. À quelques jours du terme de la compétition, tandis que l’insurrection fait rage aux portes du Palais, l’heure du choix a sonné. Car il ne doit en rester qu’une...