Le rêve de Ryôsuke

L'ouvrage:
Ryôsuke est mal dans sa peau. Ne sachant quoi faire de lui-même, il décide de retrouver un ami de ses défunts parents dont sa mère lui a beaucoup parlé. Pour ce faire, il postule pour un travail de terrassement sur l'île où habite celui qu'il cherche.

Critique:
Ce roman m'a beaucoup plu. J'ai apprécié Ryôsuke et ses amis. Le personnage principal est attachant. Il doute de lui-même, alors qu'il semble être quelqu'un de bien. Plus tard dans le roman, il souhaite faire quelque chose d'honorable, d'autant qu'il traite les animaux dont il a besoin avec amour et respect. Je partageais toujours son opinion, et ressentais ses contrariétés, par exemple lorsqu'il devait faire ce que voulait le président concernant le chevreau, ou lorsque quelqu'un s'en prenait aux chèvres sauvages.

Tachikawa est parfois un peu rude, mais c'est un personnage sympathique. Il s'intéresse au projet de Ryôsuke, et l'encourage, même s'il ne peut pas toujours le suivre. Quant à Kaoru, je l'ai également appréciée, mais je n'ai pas grand-chose à en dire. Elle semble être la plus sympathique du roman, tant parce qu'elle soutient le projet de Ryôsuke que pour sa façon d'être avec les animaux.

Quant à celui que cherche Ryôsuke (et qu'il trouve, bien sûr), je ne sais pas trop quoi en penser. J'ai l'intuition que lorsque Ryôsuke fait semblant d'inventer une histoire à propos de cet homme et de ses parents, il n'invente rien, et cela m'agace. Ensuite, je trouve que ce personnage se conforme trop à ce que les instances supérieures attendent de lui (je pense surtout aux chevreaux). Quant au projet de Ryôsuke, il ne le soutient pas assez, à mon avis. Certes, il en a connu les déconvenues, mais il paraît fermé lorsque le jeune homme trouve des moyens de mieux faire. Je pense, par exemple, à ce que Ryôsuke veut faire de la «cave».

Pour moi, il n'y a pas de lenteurs. On découvre les personnages et l'île à mesure qu'on avance dans le récit. J'espère qu'il y aura une suite, car j'aimerais savoir si ce que tente de faire Ryôsuke à la fin sera couronné de succès.

Audible Studios a publié un autre roman de Durian Sukegawa, «Les délices de Tokyo». Il me tente moins que «Le rêve de Ryôsuke», mais peut-être l'essaierai-je...

Service presse des éditions Audible Studios, dont vous trouverez le catalogue sur le site Audible.
La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Arnaud Romain.

J'ai peu entendu ce comédien, mais avant d'écouter ce livre, j'appréciais son jeu. Ici, il n'a pas démérité. Il adapte sa lecture au texte, rend bien les émotions des personnages et l'ambiance dans laquelle ils sont plongés.

Pour information, la structure du livre n'a pas pu être respectée. Il y a cinq pistes pour trente-huit chapitres.

Acheter « Le rêve de Ryôsuke » sur Amazon ou en téléchargement audio (Audible.fr)