La brûlure du chocolat

L'ouvrage:
Lundi.
Zoé a perdu la mémoire à la suite d'un choc émotionnel. Elle apprend qu'elle se marie le samedi et qu'elle a un manuscrit à remettre à son éditrice dans la semaine. Elle va donc partir à la recherche de son passé.

Critique:
Le pari dans lequel s'est lancée Barbara Abel était risqué, principalement parce que d'autres traitèrent le sujet, et que le lecteur aguerri ne pourra s'empêcher de comparer. Quant à moi, j'ai trouvé le roman inégal. Au début, j'ai été enthousiasmée, car l'histoire apportait un parfum de renouveau avec certaines situations cocasses, comme lorsque Zoé découvre son prénom, ou qu'elle cherche son mot de passe. J'ai également souri lorsque notre héroïne refuse catégoriquement d'épouser son promis puisqu'elle ne le connaît pas. De plus, le caractère des personnages était intéressant. Entre la mère à l'air autoritaire, le frère (Mathias) qui amusera le lecteur, la soeur (Lola) qui paraît être une alliée, l'amie (Malou) avec laquelle la complicité se fait rapidement, Barbara Abel présente une galerie de personnages que j'ai été contente de découvrir en même temps que Zoé.
D'autre part, l'héroïne joue avec les mots, et fait certaines combinaisons intéressantes. Sa mère lui explique qu'elle le faisait très souvent, et avait des théories sur les lapsus.
Tout cela, raconté d'une plume alerte, m'a plu.

Par ailleurs, la romancière insiste sur l'importance des souvenirs qui nous construisent, et interroge le lecteur: parfois, ne vaut-il pas mieux l'oubli? Quelqu'un qui a tout oublié cherchera désespérément à retrouver ce qu'il a perdu, mais une fois qu'il sait, sera-t-il si content de se souvenir de choses douloureuses?

Cependant, à mesure de mon avancée dans le roman, mon enthousiasme est retombé.
D'abord, j'ai trouvé une ressemblance un peu trop prononcée avec Lexi Smart. Zoé apprend qu'avant de perdre la mémoire, elle devenait imbue d'elle-même, et qu'elle avait un amant, à l'instar de Lexi... Cela ne m'aurait pas trop dérangée si la suite ne s'était corsée.
Peu à peu, le livre se transforme en une espèce de soap opera auquel j'ai eu du mal à croire. Zoé et Lola reproduisent inconsciemment quelque chose qu'un membre de leur famille a fait. Les problèmes de couple de Lola sont d'abord pris au sérieux, puis raconté de telle manière qu'on ne peut que soupirer.

J'ai trouvé dommage que l'attachement de la mère de Julien à son chat soit raconté en étant tourné en dérision. Encore une fois, une personne aimant les animaux dans un roman est décrite comme une douce dingue, ce qui renforce les clichés que certains ont de ceux qui se préoccupent réellement des animaux.

Je ne pense pas qu'il soit si facile que cela d'adopter un enfant. Même si Barbara Abel explique que cela ne fut pas simple, il semble que cela se soit fait assez vite.
D'autre part, je ne pense pas qu'à douze ans, une fillette intéresse vraiment un garçon de seize ans au point qu'ils connaissent de folles étreintes enfiévrées. Bien sûr, on peut être plus mature que d'autres, à douze ans, mais sexuellement, on ne l'est pas vraiment.

Afficher Attention, je dévoile la fin.Masquer Attention, je dévoile la fin.

Je trouve très gros l'espèce de revirement brutal qu'opère Zoé à la fin. Pendant tout le livre, l'auteur nous la montre folle amoureuse d'Alain (qu'elle soit adolescente ou adulte), prête à tout quitter pour lui (par la suite, elle explique que c'est pour de mauvaises raisons, mais c'est peu crédible), et à partir du moment où elle apprend qu'il est son frère, hop, ça y est, elle ne l'aime plus, et aime Julien à nouveau. L'auteur aurait dû être plus subtile.

Remarque annexe:
Je ne sais pas si l'anecdote concernant Sacha Guitry est vraie, mais en tout cas, elle est vraisemblable.

Éditeur: Fleuve Noir.
La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Danielle Piette pour la Ligue Braille.
J'ai été ravie de retrouver cette lectrice dont l'interprétation est vivante et exempte de cabotinage. Ici, elle a su s'adapter et ne pas trop en faire quand l'histoire devenait trop grosse.

Acheter « La brûlure du chocolat » sur Amazon