Je reviens te chercher

L'ouvrage:
Samedi 31 octobre 2007.
Ethan est psychiatre. Quinze ans plus tôt, il a fui une ville où il n'avait pas d'avenir, et a juré qu'il se ferait un nom. Il y a réussi. Cependant, il n'est pas heureux. Les événements de cette journée vont le forcer à voir cette vérité en face.

Critique:
Je sais qu'avec Musso, je dois m'attendre à des intrigues faciles. Ici, j'ai été déçue, malgré le fait que mes attentes n'étaient pas très grandes. Je ne reprocherai pas que l'auteur ait repris une trame déjà utilisée. C'est le genre d'idées qui peut très bien marcher, même souvent employée. L'auteur n'oublie pas d'assortir cela de personnages récurrents, comme le docteur asiatique et le chauffeur de taxi noir.
Par contre, j'ai trouvé que l'intrigue mettait du temps à démarrer. Or, dans ce genre de romans, normalement, tout doit démarrer très vite.

Dans les autres romans de cet auteur que j'ai lus, il m'a semblé que les personnages étaient attachants. Ici, à part Jessie, aucun ne l'est vraiment.
Ethan est imbuvable et le sait. Il a choisi une vie, mais certains de ses choix ne lui conviennent pas. Soit, il n'a qu'à se débrouiller pour que cela change. On me dira qu'il le fait au cours de ce samedi, mais c'est un peu tard.
Céline aussi m'a agacée. Si elle ne parvient pas à oublier Ethan, pourquoi se marie-t-elle? Surtout si c'est pour agir comme elle le fait ensuite...
Jimmy se dévoue corps et âme à sa fille, et quand les choses ne vont pas, il reprend des habitudes qu'il sait néfastes.
Quant à Marisa, entre son aigreur et sa fierté mal placée, elle a tout de la mégère.
Bien sûr, certaines choses vont changer, mais ce changement n'est pas très crédible.

Ensuite, la structure du récit m'a déplu. Les premiers chapitres racontent le présent d'Ethan. Ensuite, certains racontent sa rencontre avec Céline. Certes, l'histoire est intéressante, mais placée à cet endroit, elle fait plutôt réchauffée. C'est un peu pareil en ce qui concerne les chapitres avec Jimmy et Marisa. Tout cela aurait dû arriver plus tôt dans le récit. Certains me diront que cela aurait obligé l'auteur à révéler quelque chose qu'il tient secret le plus longtemps possible. Peut-être, mais j'ai deviné cette chose dès que le personnage la concernant est apparu, donc cela ne m'aurait pas gênée.

Le coup de foudre me paraît toujours aussi discutable. Bien sûr, ici, il est assorti de certains actes romantiques... qui m'ont paru incongrus étant donné que les deux personnages ne se connaissaient pas.

Il y a une incohérence: Ethan sent que Céline est en danger avec lui. Or, s'il ne l'avait pas quittée, les choses auraient tourné différemment, et le danger aurait été évité. Il aurait donc dû sentir que le danger la guettait s'il la quittait. Musso aime bien ce genre de situations. Il les a déjà utilisées. Je les trouve assez agaçantes.

Ce qui m'a le plus surprise, c'est que la fin n'est pas conforme à ce que préconisent les codes des comédies romantiques. J'aime qu'on détourne les codes, mais pas dans ce genre de romans.

Enfin, mon plus grand reproche concerne une invraisemblance. Il n'est absolument pas crédible qu'Ethan ne se souvienne pas de ce qu'il a fait la veille au soir. J'ai bien compris qu'il était soûl au-delà des limites, mais ce genre de choses ne s'oublie pas. Surtout que l'idée ne lui est pas venue en une soirée, il y a réfléchi...

Éditeur: XO.
La version audio que j'ai entendue a été enregistrée par Anne-Marie Fontaine pour la Ligue Braille.
J'aime beaucoup cette lectrice a la voix sympathique, et qui ne cabotine pas. Ici, je n'émettrai qu'un petit bémol: elle a commencé par prononcer Ethan comme je m'attends à ce qu'on le prononce, sans faire d'accent. Ensuite, elle s'est mise à le dire comme si la première lettre était un I. Je trouve cela dommage, elle aurait dû continuer de le prononcer comme au début.

Acheter « Je reviens te chercher » sur Amazon