mercredi, 5 septembre 2018

*Audible.fr, écoutez vos livres.

En tant qu'abonnée à Audible.fr, je reçois souvent des questions sur la manière dont cela fonctionne. J'ai donc décidé d'écrire un article sur ce que je sais et ce que j'en pense.

Sur Audible, on trouve tous les livres (encore disponibles à la vente) édités par les éditeurs audio français: Audible Studios, Audiolib, Sixtrid, la Croix des Landes, Gallimard, Lizzie, Thélème, etc. Il y a aussi des romans qui furent édités par les éditions VDB, et qui sont ressortis sous le label Audible Studios. On trouve également des livres dans d'autres langues. Pour ma part, j'achète souvent des livres en anglais.
Je trouve très pratique de pouvoir écouter un extrait de chaque livre proposé. Cela permet d'entendre la manière de lire du comédien qui l'a enregistré, et de se faire une petite idée du livre, si on a l'impression que le résumé ne suffit pas.

Audible appartient à Amazon. De ce fait, pour pouvoir acheter ou s'abonner, il faut avoir un compte Amazon. Audible propose un système d'abonnement, sans engagement, très avantageux. Le premier mois est gratuit. Ensuite, le tarif est de 9,95 euros par mois pour un crédit, crédit qui permet d'acheter un livre. Si on achète un livre autrement qu'avec le crédit mensuel, on l'achète à son prix réel. Parfois, cela peut être intéressant, si le livre coûte moins de 9,95 euros. Certains livres coûtent un peu moins cher lorsqu'on les achète alors qu'on est abonné. Par exemple, j'ai acheté «Hidden», de Catherine McKenzie. Il coûte 10,6 euros, mais comme je suis abonnée, je l'ai payé 8,80 euros.
Depuis juillet 2018, un nouvel avantage est proposé. Si on est abonné depuis au moins deux mois, et qu'on a un ou aucun crédit en attente, on peut acheter trois crédits supplémentaires pour 21,90 euros. Cette possibilité m'intéresse beaucoup, car je suis une grosse consommatrice de livres audio.
Ceux qui lisent peu peuvent décider, après quelques mois d'abonnement, de mettre leur abonnement en pause pendant un, deux, ou trois mois. À noter aussi que chaque crédit non utilisé est reporté au mois suivant. On peut cumuler ainsi jusqu'à six crédits.
Un abonné peut également échanger un livre qui lui a déplu. Je n'ai jamais profité de cet avantage, car j'aurais trouvé malhonnête de ma part d'échanger les quelques livres qui m'ont déplu. C'est pourtant très intéressant.

On peut écouter les livres vendus par Audible grâce à l'application dédiée sur tablette, smartphone, PC, Mac, en streaming, à travers Echo (l'enceinte intelligente d'Amazon). Il suffit de suivre les procédures indiquées sur le site. Ces livres sont dans un format propriétaire. Pour moi qui préfère le format MP3 pour l'écouter dans VLC, c'est un désavantage, et j'ai longtemps boudé Audible à cause de cela. Néanmoins, ils proposent de plus en plus de livres qui m'intéressent, et qu'on ne trouve pas ailleurs: ceux édités par eux et ceux en anglais. De plus, sur PC, l'application d'Audible (Audible Manager) est accessible avec un lecteur d'écran (contrairement à l'application pour Windows 10, qui, dans ce cas-là, est à éviter), et facile à utiliser. J'écoute donc les livres sur PC avec Audible Manager.

Pour ne rater aucune nouveauté, il faut regarder les rubriques «nouveautés» et «en précommande».

Le service client est très réactif. On m'a toujours répondu. En juillet, j'ai eu un souci qui n'a pas été facile à résoudre, et la personne du service client qui s'en est chargée n'a pas perdu patience, et est finalement parvenue à m'aider.

Cet article n'est qu'une brève présentation de la boutique et de ses services. Pour en savoir plus, n'hésitez pas à visiter le site.

Partage

230 lectures

lundi, 20 août 2018

*Question concernant des romans se rapportant à «Orgueil et préjugés», de Jane Austen.

Bonjour.

Ayant beaucoup aimé ce roman de Jane Austen, et ayant ensuite constaté qu'il existait d'autres romans s'y rapportant, j'ai d'abord pensé ne jamais les lire. Je suppose que les puristes seraient heureux que je m'en tienne là. Cependant, j'ai eu l'occasion de lire des avis concernant certains, et si ces avis ne m'ont pas donné envie, ils m'ont fait me questionner: il existe peut-être une suite écrite par un auteur qui a su bien faire. Si c'était le cas, j'aimerais la lire. Voici ci-dessous la liste des romans que j'ai croisés, et les raisons pour lesquelles ils ne me tentent pas. Si vous n'êtes pas d'accord (et même si vous l'êtes et voulez le dire) ou en connaissez d'autres (même s'ils n'existent pas en français), n'hésitez pas à me répondre en commentaire ou en passant par le formulaire de contact du site.

  • Un bon parti, de Curtis Sittenfeld.

Il ne me tente pas parce que c'est une réécriture. Je préférerais une suite. En outre, des chroniques disent qu'on ne retrouve pas la complicité entre Liz et son père, que Lydia est bien trop vulgaire, que Darcy est parfois rustre... autant d'éléments qui me font reculer. Dommage, j'adore la lectrice qui l'a enregistré en anglais! (Je ne lis qu'en audio, ce que doivent savoir ceux qui me suivent.)

  • Le journal de mister Darcy, d'Amanda Grange.

Les événements décrits dans le roman de Jane Austen du point de vue de Darcy. Pourquoi pas? Cependant, des chroniques disent que le Darcy dépeint ici est prétentieux, alors qu'en réalité, le héros de Jane Austen ne l'est pas.

  • La mort s'invite à Pemberley, de P. D. James.

Celui-là aurait pu me tenter, c'est une suite. Mais outre que je ne suis pas vraiment fan de P. D. James, des chroniques disent que cette suite ne restitue pas les personnages comme les a imaginés Jane Austen. En plus, la version audio en français est lue par une comédienne dont je n'aime pas trop le jeu, et des chroniques disent qu'elle prononce bien l'anglais, ce que j'ai traduit par: «elle prononce les noms propres avec un accent», et j'ai absolument horreur de ça. Quant à la VO, elle est lue par une personne à l'accent anglais, et je ne supporte pas l'accent anglais, je préfère largement l'accent américain.

Partage

81 lectures

lundi, 1 janvier 2018

*Coups de coeur 2017.

Bonjour!

Voici ce qui est en train de devenir une tradition: mes coups de coeur de l'année écoulée. J'espère que certains de ces livres ont été ou seront de belles découvertes pour vous!

Bonne lecture!

Meyer et la catastrophe, de Steven Boykey Sidley.
Sans feu ni lieu, de Fred Vargas.
Derrière les portes, de B. A. Paris.
The memory box, d'Eva Lesko Natiello.
Sur tes pas, de Mark Edwards.
La fin d'une imposture, de Kate O'Riordan.
The Sparrow sisters, d'Ellen Herrick.
The children, d'Ann Leary.
Letters to Zell, de Camille Griep.
The translation of love, de Lynne Kutsukake.
Celle qui sentait venir l'orage, d'Yves Grevet.
Repose-toi sur moi, de Serge Joncour.
Caraval, de Stephanie Garber.
Dear girls above me, de Charlie McDowell.
Les règles d'usage, de Joyce Maynard.
Out of darkness, d'Ashley Hope Pérez.
La passerelle, de Lorrie Moore.
La mémoire de Babel, de Christelle Dabos (et les tomes précédents).
L'apprenti assassin, de Robin Hobb (et les tomes suivants).
With love from the inside, d'Angela Pisel.
The antiques, de Kris d'Agostino.
Beholding Bee, de Kimberly Newton Fusco.
À sa place, d'Ann Morgan.
Les bactéries, des amies qui vous veulent du bien, d'Anne-Marie Cassard et Gabriel Perlemuter.
The good house, d'Ann Leary.
The gilded hour, de Sara Donati.
Dis-moi si tu souris, d'Eric Lindstrom.
Les piliers de la terre, de Ken Follett.
We could be beautiful, de Swan Huntley.
Maintenant qu'il est trop tard, de Jessica Warman.
Small great things, de Jodi Picoult.
Si la lune éclaire nos pas, de Nadia Hashimi.
Quand sort la recluse, de Fred Vargas.
Un monde sans fin, de Ken Follett.
One of us is lying, de Karen M. McManus.
Je rêve de dormir, de José Haba-Rubio et Raphaël Heinzer.
Borowitz broie du noir, de Steven Boykey Sidley.
The smart one, de Jennifer Close.
Les étonnants pouvoirs de transformation du cerveau, de Norman Doidge.

Partage

193 lectures

dimanche, 1 janvier 2017

*Coups de coeur 2016.

Pour bien commencer l'année, je vous propose la liste de mes coups de coeur de l'année qui vient de s'écouler. Peut-être certaines de ces chroniques vous ont-elles interpellés au long de l'année.
Bonne lecture!

Les morues, de Titiou Lecoq.
Le charme discret de l'intestin: tout sur un organe mal-aimé, de Giulia Enders.
The language of secrets, de Dianne Dixon.
Quelqu'un pour qui trembler, de Gilles Legardinier.
Paper mage, de Leah Cutter.
Le piège de la mémoire, de Lisa Ballantyne.
Souviens-toi de moi comme ça, de Bret Anthony Johnston.
L'invention des ailes, de Sue Monk Kidd.
The divorce papers, de Susan Rieger.
Les dames blanches, de Pierre Bordage.
Une autre idée du silence, de Robyn Cadwallader.
Treize marches, de Kazuaki Takano.
Six femmes, de Tina Seskis.
La loi du silence, d'Anita Terpstra.
L'exécution de Noa P. Singleton, d'Elizabeth L. Silver.
Il est de retour, de Timur Vermes.
La lumière de la nuit, de Keigo Higashino.
Stand-up, d'Anthony McCarten.
Le voleur de brosses à dents, d'Églantine Éméyé.
Dites aux loups que je suis chez moi, de Carol Rifka Brunt.
La frontière du loup, de Sarah Hall.
Là où elle repose, de Kimberly McCreight.
Et je t'emmène, de Niccolo Ammaniti.
Un peu plus loin sur la droite, de Fred Vargas.
Le génie des coïncidences, de J W Ironmanger.
Six fourmis blanches, de Sandrine Collette.
Nous les menteurs, d'E Lockhart.
Neverwhere, de Neil Gaiman.
Le pactole, de Cynthia d'Aprix Sweeney.
Les petites reines, de Clémentine Beauvais.
De beaux jours à venir, de Megan Kruse.
Lavage à froid uniquement, d'Aurore Py.
Rosy et John, de Pierre Lemaitre.
Vous prendrez bien un dessert, de Sophie Henrionnet.
Les aventures improbables de Julie Dumont, de Cassandra O'Donnell.
Satan était un ange, de Karine Giébel.
La part des flammes, de Gaëlle Nohant.
Shelter, de Jung Yun.

Partage

1057 lectures

mardi, 9 février 2016

*Article sur le livre audio.

Aujourd'hui, j'ai lu un article très intéressant sur le livre audio aux États-Unis sur le site de Lire dans le noir. Je fais donc un peu de publicité pour cet article.

Partage

2230 lectures

- page 1 de 7