Ces titres sont annoncés pour aujourd'hui, le 9 octobre.

S’abandonner à vivre S’abandonner à vivre, de Sylvain Tesson, lu par l’auteur, 5h40.
Devant les coups du sort, il n'y a pas trente choix possibles. Soit on lutte, on se démène et l'on fait comme la guêpe dans un verre de vin. Soit on s'abandonne à vivre. C'est le choix des héros de ces nouvelles. Ils sont marins, amants, guerriers, artistes, pervers ou voyageurs, ils vivent à Paris, Zermatt ou Riga, en Afghanistan, en Yakoutie, au Sahara. Et ils auraient mieux fait de rester au lit.







Caprice de la reine Caprice de la reine, de Jean Echenoz, lu par Dominique Pinon, 2h30.
Jean Echenoz a réuni dans ce recueil sept récits sous le titre «Caprice de la reine». Ils ont été écrits et publiés entre 2002 et 2010 dans des revues ou des livres d’art. Il s’agit de sept récits qui nous promènent dans le temps et l’espace : « Nelson » brosse le portrait de l’amiral britannique vainqueur de Trafalgar ; « Caprice de la reine » explore un morceau de la campagne de Mayenne ; « À Babylone » décrit la ville de Mésopotamie sur les traces approximatives d’Hérodote ; « Vingt femmes dans le jardin du Luxembourg et dans le sens des aiguilles d’une montre » dépeint l’une après l’autre les statues de gentes dames qui jalonnent le jardin parisien ; « Génie civil » raconte l’histoire de l’ingénieur Glück et sa passion des ponts ; « Nitrox » emmène le lecteur dans les fonds sous-marins ; et « Trois sandwiches au Bourget », dans la ville de Seine-Saint-Denis où le narrateur, qui n’y a jamais mis les pieds, tient absolument à casser la croûte.