Le Manipulateur Les anges meurent de nos blessures
Méditations sur l'amour bienveillant Un jour je m'en irai sans en avoir tout dit

Ces titres sont annoncés pour le 16 octobre.

  • Le manipulateur, de John Grisham, lu par Tony Joudrier, 13h.
    Le juge Raymond Fawcett et sa secrétaire sont retrouvés assassinés. L’enquête piétine, jusqu’à ce que Malcolm Bannister intervienne. Avocat de profession condamné injustement à dix ans de prison, Malcolm doit encore passer cinq ans derrière les barreaux. Mais il lui reste une carte à jouer pour changer son destin : l’article 35. Selon cette disposition légale, un détenu qui apporte des éléments permettant l’arrestation d’un criminel peut être libéré sans condition. Or, Malcolm sait qui a tué le juge Fawcett. Il met alors en oeuvre une arnaque virtuose : en livrant le nom du coupable, il parvient à retrouver sa liberté. C’est là que la deuxième partie de sa machination commence...
  • Les anges meurent de nos blessures, de Yasmina Khadra, lu par Othmane Moumen, 12h30.
    Turambo était né dans l’Algérie coloniale des années 20, et son destin était écrit d’avance : il serait misérable. Mais il était beau et doté d’un trait de caractère assez rare : la candeur. Grâce à ce don, il put franchir les portes du monde des Français. Car il possédait de plus une force surprenante dans le poing gauche. C’est ainsi qu’il attira l’attention des professionnels de la boxe. Ses succès sur le ring lui apportèrent gloire et argent. Mais il détestait la violence et rêvait d’amour. Après plusieurs échecs sentimentaux, il finit par tomber sous charme d’Irène. Femme libre, indépendante et fière. Mais la vie ne rend pas toujours justice à ceux qui s’aiment...
  • Méditations sur l'amour bienveillant,de Fabrice Midal, lu par l'auteur, 3h45.
    Quand on aborde la méditation, il existe deux pratiques complémentaires : la pratique de la pleine conscience qui consiste à apprendre à vivre au présent et la pratique de l’amour bienveillant, qui vise à développer tendresse et chaleur envers soi et les autres. Cette pratique très puissante, permet de guérir ou tout au moins de soulager nombre de nos blessures et de vivre des relations plus humaines et vraies. Comment surmonter le sentiment de culpabilité, de ne pas y arriver, de ne pas être à la hauteur ? Comment se sentir moins isolé ? Comment apprendre à vivre des relations plus heureuses, amoureuses, amicales et sociales ? Simple, sans jargon, ce coffret vous aidera à reconnaître, développer cette ressource qui est en vous.
  • Un jour je m'en irai sans en avoir tout dit, de Jean d'Ormesson, lu par Daniel Nicodème, 5h.
    Ce livre est aisé et profond. On y retrouve ce qui a fait le succès des précédents ouvrages : la foi en la littérature, l’importance des sentiments, l’absence d’illusions, le goût du bonheur, la recherche de la vérité. Le tout comme soulevé par la grâce d’un style et d’une écriture ailée.