Viva Oona et Salinger Bridget Jones, Folle de lui
Joyland Coeur de cristal

Ces titres sont annoncés pour le 5 novembre.

  • Viva, de Patrick Deville, lu par Denis Lavant, 7h35.
    En brefs chapitres pleins d’anecdotes historiques, Patrick Deville peint la fresque de l’extraordinaire bouillonnement révolutionnaire dont le Mexique fut le chaudron dans les années 30. Les figures majeures du roman sont Trotsky, qui poursuit là-bas sa fuite et organise la riposte aux procès de Moscou tout en fondant la IVe Internationale, et Malcolm Lowry, qui ébranle l’univers littéraire avec Au-dessous du volcan. On croise Frida Kahlo, Diego Rivera, Tina Modotti, l’énigmatique B. Traven aux innombrables identités, ou André Breton et Antonin Artaud en quête des Tarahumaras. Une formidable danse macabre où le génie conduit chacun à son tombeau. C’est tellement mieux que de renoncer à ses rêves.
  • Oona et Salinger, de Frédéric Beigbeder, lu par Edouard Baer, 7h30.
    « Il arrive toujours un moment où les hommes semblent attendre la catastrophe qui réglera leurs problèmes. Ces périodes sont généralement nommées : avant-guerres. Elles sont assez mal choisies pour tomber amoureux. En 1940, à New York, un écrivain débutant nommé Jerry Salinger, 21 ans, rencontre Oona O'Neill, 15 ans, la fille du plus grand dramaturge américain. Leur idylle ne commencera vraiment que l'été suivant... quelques mois avant Pearl Harbor. Début 1942, Salinger est appelé pour combattre en Europe et Oona part tenter sa chance à Hollywood. Ils ne se marièrent jamais et n'eurent aucun enfant. »
  • Bridget Jones, Folle de lui, d'Helen Fielding, lu par Odile Cohen, 12h5.
    Elle est toujours obsédée par ses kilos, mais encore plus par les réseaux sociaux et par ses enfants qui la font tourner en bourrique. Le beau Mark Darcy, avec qui elle a vécu le bonheur conjugal pendant dix ans, est mort dans un accident... Après une longue période de deuil, Bridget est séduite par un trentenaire sexy. Mais pour combien de temps ? Car elle a évidemment toujours le don de se mettre dans les situations les plus embarrassantes. Les mésaventures de cette Bridget plus posée et plus mûre n’ont rien perdu de leur piquant. Au contraire !
  • Joyland, de Stephen King, lu par Aurélien Ringelheim, 9h56.
    C’est le coeur brisé que Devin Jones, 21 ans, débarque l’été 1973 à Joyland, petit parc d’attraction de la Côte est. Il est embauché pour compléter l’étrange mais joyeuse équipe de forains. Devin s’intègre à ce petit monde. Mais la légende du train fantôme, que l’on dit hanté par une jeune femme égorgée dans l’attraction quatre ans auparavant, attise sa curiosité, d’autant que le tueur semble être revenu sur les lieux... Alors que Devin décide de percer ce mystère, son chemin croise celui d’un petit garçon atteint d’une maladie grave aux mystérieux talents de voyant. Parviendra-t-il à éviter un nouveau meurtre ? Une chose est sûre, Joyland le changera à jamais...
  • Coeur de cristal, de Frédéric Lenoir, lu par Emmanuel Dekoninck, 2h55.
    Il était une fois un roi puissant et bienfaisant qu’on appelait « le Roi bon ». Victime d’un sort dès l'enfance, il était resté durant de longues années insensible à l’amour: on l’avait surnommé « Coeur de glace ». À l’âge de se marier, Coeur de glace ne trouvait aucune femme à son goût. Un jour, il fut touché par une jeune paysanne et son coeur commença à fondre. Le chemin fut long qui l’amena à ouvrir son coeur à l’amour et au monde...