Elle et lui Ma vie de pingouin Les derniers jours de nos pères
Chien de printemps L'Affaire Cendrillon Les Nuits de Reykjavik
Coule la Seine Mieux vivre au travail... J'arrête de râler

Ces titres sont annoncés pour le 13 mai.

  • Elle et lui, de Marc Lévy, lu par Hervé Bernard Omnès, 7h1.
    Elle est actrice. Lui écrivain. Elle s'appelle Mia. Lui Paul. Elle est anglaise. Lui américain. Elle se cache à Montmartre. Lui vit dans le Marais. Elle a beaucoup de succès. Lui pas vraiment. Elle est même une star. Mais lui ne le sait pas. Elle se sent seule. Lui aussi. Il la fait rire. Elle enchaîne les maladresses. Elle ne doit pas tomber amoureuse. Lui non plus.
  • Ma vie de pingouin, de Katarina Mazetti, lu par Cachou Kirsch, Erwin Grünspan, Nathalie Hons, Marcha van Boven, et Patrick Donnay, 7h17.
    En croisière, Tomas et Wilma filent vers l’Antarctique. Lui a élu les icebergs comme lieu idéal pour mettre fin à ses jours. Elle reste d’un inébranlable optimisme malgré le secret qui assombrit sa vie. Sur le paquebot, on croise aussi une globe-trotteuse septuagénaire qui répertorie les similitudes entre humains et animaux. Elle ne manque pas d’exemples face aux voyageurs bigarrés venus se frotter aux épaulards tueurs, aux éléphants de mer mal élevés et à quelque quatre cent mille manchots royaux. Même au beau milieu des glaces, les coeurs en perdition se réchauffent au contact de la plume malicieuse de Katarina Mazetti.
  • Les derniers jours de nos pères, de Joël Dicker, lu par Hugues Boucher, 12h53.
    Londres, 1940. Winston Churchill a une idée qui va changer le cours de la guerre : créer une branche noire des services secrets, le Special Operation Executive (SOE), chargée de mener des actions de sabotage et de renseignement à l'intérieur des lignes ennemies et dont les membres seraient issus des populations locales pour être insoupçonnables. Le jeune Paul-Émile, recruté par le SOE, est intégré à un groupe de Français qui deviendront ses compagnons de coeur et d'armes. Entraînés de façon intense aux quatre coins de l'Angleterre, ceux qui passeront la sélection se verront renvoyés en France occupée pour contribuer à la formation des réseaux de résistance. Mais sur le continent, le contre-espionnage allemand est en état d'alerte...
  • Chien de printemps, de Patrick Modiano, lu par Edouard Baer, 1h42.
    « Il faut croire que parfois notre mémoire connaît un processus analogue à celui des photos Polaroïd. Pendant près de trente ans, je n’ai guère pensé à Jansen. Nos rencontres avaient eu lieu dans un laps de temps très court. Il a quitté la France au mois de juin 1964, et j’écris ces lignes en avril 1992. Je n’ai jamais eu de nouvelles de lui et j’ignore s’il est mort ou vivant. Son souvenir est resté en hibernation et voilà qu’il resurgit au début de ce printemps 1992. Est-ce parce que j’ai retrouvé la photo de mon amie et moi, au dos de laquelle un tampon aux lettres bleues indique : “Photo Jansen. Reproduction interdite? ? Ou bien pour la simple raison que les printemps se ressemblent ?
  • L'affaire Cendrillon, de Mary Higgins Clark et Alafair Burke, lu par Marcha Van Boven, 9h11.
    «Suspicion», un programme de télé-réalité qui reconstruit des cold cases avec la participation des personnes proches des victimes, est la série-événement du moment. La productrice télé Laurie Moran et l’avocat Alex Buckley, ravis du succès du pilote, ont trouvé l’homicide parfait pour le deuxième épisode : The Cinderella Murder. La victime est la belle Susan Dempsey, une brillante étudiante de l'Université de Californie à Los Angeles, assassinée après une audition qu'elle était censée passer dans la villa d'un grand réalisateur. Entre stars hollywoodiennes et multimillionnaires de l'industrie des technologies de pointe, découvrir où Cendrillon a perdu sa chaussure ne sera pas si simple...
  • Les Nuits de Reykjavik, d'Arnaldur Indridason, lu par Jean-Marc Delhausse, 8h17.
    Erlendur le solitaire vient d’entrer dans la police et les rues de Reykjavík dans lesquelles il patrouille sont agitées : accidents de la circulation, contrebande, vols, violences domestiques… Une mort inexpliquée l’obsède. Un clochard qu’il croisait régulièrement pendant sa ronde de nuit est retrouvé noyé dans un fossé et tout le monde s’en moque. Mais ce destin hante Erlendur et l’entraîne toujours plus loin dans le milieu étrange et sombre de la ville. De roman en roman, Indridason porte au sommet son écriture et la profondeur de son approche des hommes.
  • Coule la Seine, de Fred Vargas, lu par Jacques Frantz, 2h55.
    « Salut et liberté », « La Nuit des brutes », « Cinq francs pièce » trois enquêtes qui mettent en scène le commissaire Adamsberg confronté aux sans-abri, aux « clodos ».
  • Mieux vivre au travail - Protégez-vous du stress par la méditation et la relaxation, de Clarisse Gardet, 2h5.
    Les pressions de plus en plus fortes dans le monde du travail génèrent pour beaucoup d’entre nous des tensions physiques et des perturbations émotionnelles. Elles se répercutent sur nos performances professionnelles, jusqu’à diminuer nos capacités, ainsi que notre qualité de vie. Heureusement, vous pouvez facilement apprendre à vous ressourcer à tout moment par un entraînement simple ! Clarisse Gardet a conçu ces séances accessibles à tous et faciles à mettre en oeuvre. Elles vous permettront de prendre du recul face à des situations difficiles, de récupérer votre énergie, mais aussi de ne pas vous laisser entraîner dans une spirale négative.
  • J'arrête de râler, de Christine Lewicki, lu par Odile Cohen, 3h29.
    Une personne râle en moyenne 15 à 30 fois par jour... Si cela devient vite insupportable pour son entourage, c'est finalement tout aussi énervant pour soi-même : frustrant, agaçant, fatigant... Christine Lewicki a fait le pari d'arrêter de râler pendant 21 jours consécutifs ! Elle vous propose de relever le défi et de tourner le dos à ces frustrations, ces énervements et cette fatigue que la râlerie engendre, pour retrouver sérénité, calme et plaisir de vivre ! Une méthode toute simple en 4 phases, mais très efficace pour transformer son quotidien : se lancer le challenge ; prendre conscience du challenge ; constater les premiers bénéfices ; consolider ses acquis.