Ces titres sont annoncés pour le 29 novembre 2017.

  • Le Jour d'avant Le jour d'avant, de Sorj Chalandon, lu par Stéphane Boucher, 7h59.
    Enfant, Michel Flavent a rêvé de rejoindre son frère Joseph à la mine. Mais la catastrophe du 27 décembre 1974 a mis fin à ses rêves. Ce jour-là, 42 mineurs étaient tués par le grisou à la fosse Saint-Amé. Grièvement blessé, Joseph ne survit pas. Après cette tragédie, Michel quitte le Nord et s’exile à Paris, attendant l’heure de la revanche. Quarante ans plus tard, veuf et sans attache, Michel décide enfin de rentrer au pays pour punir le dernier contremaître encore en vie : en finir avec cet homme, c’est mettre fin à sa rage. Et offrir une vraie tombe à Joseph. Mais il y a d’autres regards sur l’histoire...
  • Underground railroadUnderground railroad, de Colson Whitehead, lu par Aïssa Maïga, 10h45.
    Cora, 16 ans, est une jeune esclave née sur une plantation de coton en Géorgie. Quand César, fraîchement débarqué de Virginie, lui parle d’un réseau clandestin de souterrains creusés à travers le Sud, pour la première fois la jeune fille entrevoit une possibilité de fuite et l’espoir d’une vie meilleure. Ensemble, ils réussissent à s’échapper et entreprennent un long périple pour retrouver leur liberté. En donnant une réalité physique à cet « Underground Railroad » – le réseau clandestin d’aide aux esclaves en fuite qui dura jusqu’à la guerre de Sécession, et que l’auteur imagine ici comme un véritable train circulant sous la surface de la terre –, Colson Whitehead dissèque les fondements et les mécanismes du racisme avec une maîtrise époustouflante.
  • L'Appel sauvage L'appel sauvage - Nouvelle traduction de L'Appel de la forêt, de Jack London, lu par Jean Reno, 3h44.
    « Buck ne lisait pas les journaux, sinon il aurait su que cela risquait de barder, pas seulement pour lui, mais pour tous les chiens de la côte, à forte musculature et à longs poils chauds, du détroit de Puget à San Diego. Des hommes, qui cherchaient à l’aveuglette dans les ténèbres arctiques, avaient découvert un métal jaune, et des compagnies de paquebots et de navigation claironnaient la trouvaille : voilà pourquoi des milliers d’êtres humains se ruaient vers les terres du Nord. Or ces hommes voulaient des chiens... »
    «L’Appel sauvage» est le livre le plus emblématique de London sur le Grand Nord, et bien davantage : par-delà l’aventure du chien Buck, entraîné dans la terrifiante ruée vers l’or du Klondike en 1897, rudoyé et humilié par la chiennerie humaine, c’est un extraordinaire hymne à la gloire – ambiguë – du monde sauvage, et un condensé de l’expérience humaine de London.
  • Origine Origine, de Dan Brown, lu par François d'Aubigny, 15h23.
    Robert Langdon, professeur en symbologie à Harvard, va être confronté à la rencontre dangereuse de deux questions existentielles que l’homme se pose depuis toujours, et d’une découverte à couper le souffle qui pourrait bien leur apporter des réponses...
    Comme dans ses précédents polars, Dan Brown associe sciences, religions, histoire, art et architecture pour dresser une intrigue palpitante et fascinante.
  • La Vie secrète des arbres La vie secrète des arbres, de Peter Wohlleben, lu par Thibault de Montalembert, 7h6.
    Dans ce livre plein de grâce, acclamé dans le monde entier, le forestier Peter Wohlleben nous apprend comment s'organise la société des arbres. Les forêts ressemblent à des communautés humaines. Les parents vivent avec leurs enfants, et les aident à grandir. Les arbres répondent avec ingéniosité aux dangers. Leur système radiculaire, semblable à un réseau internet végétal, leur permet de partager des nutriments avec les arbres malades mais aussi de communiquer entre eux. Et leurs racines peuvent perdurer plus de dix mille ans...
    Prodigieux conteur, Wohlleben s'appuie sur les dernières connaissances scientifiques et multiplie les anecdotes fascinantes pour nous faire partager sa passion des arbres.